Santé mentale et psychiatrie

Article
Visuel
Jeune homme accablé
Crédit : Fotolia
L'organisation d’un parcours de santé et de vie, de qualité et sans rupture, notamment pour les personnes souffrant de troubles psychiques ou à risque de handicap psychique est enjeu majeur de santé publique.
Corps de texte

La santé mentale forme une composante importante de notre santé. L’OMS définit ainsi la santé mentale comme un état de bien être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté. Cette définition amène à ouvrir la prise en charge non seulement aux soins mais aussi à la prévention, à la promotion du bien-être et à la réadaptation des personnes atteintes de ces troubles.

Face à cet enjeu, l’organisation sanitaire psychiatrique a fortement évolué au cours de ces dernières décennies. Le développement des prises en charge ambulatoires et la diversification des soins en attestent. La reconnaissance du handicap psychique introduite dans la loi du 11 février 2005 a également permis l’émergence de nouvelles modalités d’accompagnement dans le secteur médico-social. Des dispositifs et programmes innovants ont été mis en place tels que les Conseils Locaux de Santé Mentale ou encore les Médiateurs de Santé Pairs.

Plus récemment, la feuille de route Santé Mentale et Psychiatrie décline un plan de mesures global autour de trois grands axes : la promotion du bien être mentale et le repérage de la souffrance psychique, la prise en compte de parcours de soins et de vie coordonnés et enfin l’amélioration des conditions de vie, d’inclusion sociale et de citoyenneté des personnes en situation de handicap psychique. La mise en place des Projets Territoriaux de Santé Mentale constitue l’une des mesures phare de la feuille de route.

Psychiatrie et COVID 

La présente fiche rappelle la liste des actions prioritaires à mettre en place par les établissements de santé autorisés en psychiatrie et les services de psychiatrie pour se préparer à l’adaptation des prises en charge des patients en cas de reprise épidémique. Les actions proposées se réfèrent aux recommandations diffusées de mars à juin 2020 et citées dans le paragraphe « ressources disponibles ».

La délégation ministérielle à la santé mentale et à la psychiatrie coordonnée par le Fr Frank BELLIVIER a réalisé un « rapport d'analyse des retours  d'expériences de la crise Covid-19 dans le champ de la santé mentale et de la psychiatrie ». Ce document a été élaboré à partir des remontées que nous ont fait parvenir les équipes intervenant dans le champ de la santé et de la psychiatrie.

Feuille de route santé mentale 

La stratégie nationale de santé constitue le cadre de la politique de santé en France. Elle est définie par le Gouvernement et se fonde sur l’analyse dressée par le Haut Conseil de la santé publique sur l’état de santé de la population, ses principaux déterminants, ainsi que sur les stratégies d’action envisageables.

Les Projets Territoriaux de Santé Mentale (PTSM)

Les PTSM sont des outils de déclinaison de la politique de santé mentale, élaborés à l’initiative des acteurs locaux. Objectif : améliorer l’accès des personnes concernées à des parcours de santé et de vie de qualité, sécurisés et sans rupture.

En savoir plus

Réforme de financement 

Lancée par le plan « Ma santé 2022 », la réforme du financement du système de santé, notamment de l’hôpital, est inscrite dans la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) 2020. La réforme concerne, en particulier la psychiatrie. Elle vise à instaurer un financement commun pour l’ensemble des établissements autorisés en psychiatrie publics comme privés. Elle repose sur une dotation populationnelle ainsi que d’autres modalités de financement incitant à la qualité, à la réactivité et au développement de nouvelles activités, tout en valorisant la recherche. Sa mise en œuvre est prévue en 2021.

La réforme du financement de la psychiatrie a été préparée par une task-force du ministère des Solidarités et de la Santé coordonnée par Jean-Marc Aubert. Mr Didier GUIDONI membre de la task-force a présenté la réforme, le 16 septembre 2020, aux établissements de la région. La présentation s’est appuyée sur le diaporama ci-joint.

Point de vigilance : Les éléments figurant dans ce diaporama sont susceptibles d’évoluer avant leur adoption dans le Plan de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2021.

Appels à projets

AAP - Fonds d'innovation organisationnelle en psychiatrie 2020
Un fonds d'innovation organisationnelle en psychiatrie a été créé en 2019, doté de 10 millions d’euros. Il a été décidé de renouveler ce fonds en 2020.

AAP -  Modalités d’attribution de mesures nouvelles en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent pour l’année 2020
Un renforcement des ressources allouées à la psychiatrie périnatale, de l’enfant et de l’adolescent a été réalisé en 2019. Ce dispositif est reconduit en 2020 pour un montant national de 20 M€.

AAP - Réhabilitation Psychosociale
Le déploiement de la réhabilitation psychosociale est inscrit dans le Plan d’action Santé Mentale du PRS des Hauts-de-France. L’ARS souhaite structurer l’offre de réhabilitation en s’appuyant sur les principes définis dans l’instruction du 16 janvier 2019 : un second appel à candidatures est lancé en vue de labelliser les centres de réhabilitation psychosociale.