Déploiement des unités hospitalières d’évaluation, de recours et de coordination pluri professionnelle TCA

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Environnement, santé publique et prévention
Statut
En cours
Visuel
consultation
Accroche
La prise en charge précoce des troubles du comportement alimentaire (TCA) constitue un enjeu de santé publique en raison de leur fréquence et de la survenue de complications somatiques et psychiatriques. L’anorexie mentale représente ainsi l’une des premières causes de mortalité prématurée chez les 15-24 ans.
Corps de texte

La prise en charge précoce des troubles du comportement alimentaire (TCA) constitue un enjeu de santé publique en raison de leur fréquence et de la survenue de complications somatiques et psychiatriques. L’anorexie mentale représente ainsi l’une des premières causes de mortalité prématurée chez les 15-24 ans.

En réponse à cet enjeu, l’instruction DGOS du 3 septembre 2020 relative à l’organisation de la prise en charge des TCA définit les principes qui doivent guider la structuration de l’offre de soins. Celle-ci repose sur une graduation de la prise en charge avec une offre de soins de proximité et des unités de recours spécialisées. Ces unités assurent, en complément des soins de proximité, des missions d’expertise pour les cas complexes, de formation et de recherche.

L’objectif de l’instruction est axé sur la nécessaire coordination du parcours de soins. Ainsi, l’organisation des filières de soins doit s’articuler autour des acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale avec les médecins généralistes et les services de soins somatiques tels que la pédiatrie, la nutrition, l’addictologie et d’autres spécialités.

Pour engager cette structuration territoriale, des crédits à hauteur de 3 Millions €, issus de la dotation annuelle de financement en psychiatrie, ont été délégués aux ARS pour accompagner financièrement les unités de recours spécialisées.

En réponse à l’instruction du 3 septembre 2020, l’ARS Hauts de France ouvre un appel à projets régional pour identifier les unités hospitalières de recours spécialisé pour la prise en charge des TCA. L’organisation préconisée dans la région, reposera sur la reconnaissance de deux unités de recours répondant aux besoins des départements du Nord et du Pas de Calais pour l’une, et pour l’autre aux besoins des départements de l’Aisne, l’Oise et la Somme.

Les projets devront répondre aux critères définis dans la note de cadrage annexée à l’instruction en prenant en compte, particulièrement la capacité des structures :

- à mobiliser les acteurs et à développer la prise coordonnée des TCA ;

- à structurer l’offre de soins de proximité.

Un accompagnement financier pourra être apporté dans la limite de l’enveloppe allouée à la région.

Les dossiers devront être adressés à l’ARS en version électronique sur la boîte aux lettres fonctionnelle ars-hdf-santementale-psy@ars.sante.fr  pour, au plus tard, le 15 décembre 2020.