Hauts-de-France

La politique de lutte contre le cancer

Article
Visuel
réunion de groupe
Avec 25 000 nouveaux cas de cancer estimés par an et 12 000 décès chaque année, la région Hauts-de-France est une des régions les plus touchées par les cancers. Face à ces enjeux forts, l’ARS construit une politique régionale de lutte contre les cancers en lien avec le Plan cancer 3 en mettant l’accent sur la réduction des inégalités sociales et territoriales.
Corps de texte

Sommaire

  • Les cancers en France et dans les Hauts-de-France
  • Le plan cancer et sa déclinaison régionale

En France, près de 385 000 personnes ont un diagnostic de cancer chaque année dont 211 000 chez les hommes majoritairement représentés par les cancers de la prostate, du poumon et du côlon-rectum, et 174 000 chez les femmes pour lesquelles le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent devant les cancers du côlon-rectum et du poumon.

Carte des taux de mortalité standardisés sur la pop mondiale à l'échelle départementale

On constate une augmentation de l’incidence ces 30 dernières années en raison principalement de l’augmentation de la population française et de son âge. L’amélioration de la détection, les comportements à risque (tabac, alcool, rayons UV…), le mode de vie (nutrition, sédentarité, obésité…), et notre environnement participe de cette augmentation. Depuis 2005, on constate cependant que le taux d’incidence tend à se stabiliser voire à baisser.
 
Une grande partie des cancers est considérée comme évitable. En effet, par exemple, on estime aujourd’hui que 30% de la mortalité par cancer est attribuable au tabac et 9.5% à la consommation d’alcool. Des études estiment, par ailleurs, que 20 à 25% des cancers seraient attribuables à des facteurs nutritionnels.
 
Le cancer est la première cause de décès chez l’homme (33%, soit 1 décès sur 3 chez les hommes) et deuxième chez la femme (24% soit 1 décès sur 4). Si les cancers sont au total responsables aujourd’hui de près de 150 000 décès chaque année, le risque de décéder d’un cancer a diminué notablement grâce aux diagnostics plus précoces et aux progrès thérapeutiques. Aujourd’hui plus d’une personne sur deux guérit après un diagnostic de cancer. 

Du fait de la chronicisation de la maladie, aujourd’hui près de 3 millions de personnes vivent aujourd’hui en France avec des antécédents de cancer.

La région Hauts-de-France est une région marquée par le cancer avec 25 100 nouveaux cas et 15 150 décès par an en moyenne, ce qui représente un taux standardisé de mortalité de 269,91 décès pour 100 000 habitants contre 228,69 en moyenne en France.

La mortalité par cancer a baissé depuis les années 80, avec une diminution plus marquée depuis 2000. Toutefois, la baisse de la mortalité a été moins soutenue dans notre région. La région Hauts de France présente ainsi un une surmortalité par cancer de 18% (+ 22% hommes / + 14% femmes) avec toutefois des disparités territoriales importantes oscillant entre +7% et + 34% selon les territoires.

tableau incidence et mortalité par cancer

 

La lutte contre le cancer s'est structurée en France dès 2003 autour de plans nationaux, visant à mobiliser les acteurs de santé publique autour de la prévention, du dépistage, des soins, de la recherche et de l'accompagnement des patients et de leurs proches. C’est la naissance du premier plan cancer 2003-2007

Le plan cancer 2009-2013 ouvre de nouvelles voies, tout en consolidant les acquis du plan précédent. Il s'est structuré autour de cinq grands axes (Recherche, Observation, Prévention-dépistage, Soins, vivre pendant et après le cancer), 30 mesures et 118 actions. Trois thèmes transversaux ont, par ailleurs, irrigué la stratégie du plan. Ils visaient à :

  • mieux prendre en compte les inégalités de santé pour assurer plus d'équité et d'efficacité dans l'ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;
  • stimuler l'analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;
  • renforcer le rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.
     

Le plan cancer 2014-2019 met l’accent sur la prévention et le dépistage, deux leviers majeurs pour prévenir et faire reculer la maladie, en insistant sur la lutte contre les inégalités de santé. Il prévoit également d’adapter notre système de santé pour permettre à chacun de bénéficier de la même qualité de soins et des progrès de la recherche.

L’ARS Hauts-de-France décline ce plan cancer 2014-2019 sur son territoire régional avec 59 actions organisées autour de 5 priorités:

  • réduire les inégalités d’accès aux dépistages des cancers,
  • structurer le parcours de soins des patients atteints de cancer,
  • faciliter l’accès aux progrès et aux innovations thérapeutiques en cancérologie,
  • améliorer la qualité de vie des malades,
  • optimiser le pilotage et les organisations régionales

Pour en savoir plus : Diagnostic régional de santé Hauts-de-France

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles

Mots clés

Parcours Prévention PRS