Hauts-de-France

Contraception et IVG

Article
Visuel
IVG, c'est mon droit
La contraception permet de choisir le moment d'avoir un enfant. En cas de survenue d'une grossesse non désirée, une interruption volontaire de grossesse (IVG) est possible.
Corps de texte

La contraception

La contraception est accessible aux personnes majeures et mineures. Il existe différents moyens de prévenir une grossesse. Parmi les plus courants : la pilule contraceptive, les préservatifs masculins et féminins, les dispositifs intra-utérins (stérilet), l'implant contraceptif, l'anneau vaginal, ... Il existe également des méthode de stérilisation à visée contraceptive, réservées aux personnes majeures. Votre médecin ou votre sage-femme peut vous conseiller dans le choix de la contraception la plus adaptée à votre mode de vie.

A noter : seul le préservatif protège à la fois des grossesses non désirées et des infections sexuellement transmissibles.

Retrouvez toutes les informations sur le site choisirsacontraception.fr

L'interruption volontaire de grossesse (IVG)

L’IVG, encore appelé avortement, est un droit pour toutes les femmes en France, qu'elles soient mineures ou majeures. Seule la femme enceinte, souhaitant mettre un terme à sa grossesse, peut en faire la demande.

Quel délai pour pratiquer une IVG ? 
En France, l’IVG est pratiquée avant la fin de la douzième semaine de grossesse, c’est-à-dire avant la fin de la quatorzième semaine qui suit le début des dernières règles.

Comment une IVG est-elle réalisée ?
Il existe deux méthodes : la méthode médicamenteuse et la méthode chirurgicale. Les deux méthodes sont décrites dans un dossier-guide remis à la patiente au cours de la première consultation médicale préalable à l’IVG. La méthode est choisie par la femme avec le médecin. La technique utilisée dépend du terme de la grossesse, de l’âge de la femme et de son état de santé. 

Où sont pratiquées les IVG ?
Les IVG médicamenteuses ou chirurgicales, peuvent être pratiquées dans des établissements de santé autorisés, publics ou privés. L’IVG médicamenteuse peut également être réalisée au cabinet de médecins libéraux (gynécologues et certains généralistes), dans un centre de santé, ou encore dans un centre de planification sous certaines conditions. Depuis 2016, les sages-femmes sont autorisées à pratiquer les IVG médicamenteuses.

Retrouvez toutes les informations sur l'IVG sur le site ivg.gouv.fr 

Une plateforme téléphonique Hauts-de-France « Sexualité, IVG, contraception »

Le numéro vert 0800 08 11 11 permet aux femmes de la région d’accéder facilement à des informations concernant leur sexualité, leur contraception ou l’interruption volontaire de grossesse.

En contactant la plateforme téléphone, les femmes de la région ont accès à des professionnels qui leur apportent des informations fiables et neutres, une écoute, des conseils… mais qui peut aussi les orienter vers des structures, des professionnels de santé ou des associations à proximité de chez elles. Ce service anonyme et gratuit s’adresse aux femmes souhaitant décider d’un mode de contraception, d’avoir recours à une IVG ou simplement de parler de leur santé sexuelle.

Plateforme téléphonique Hauts-de-France
« Sexualité, IVG, contraception »
0800 08 11 11
le lundi de 9 h à 22 h, du mardi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 12 h
Service anonyme et gratuit

Ce service, anonyme et gratuit, apporte aux appelantes une écoute, des conseils et une orientation fiables et de proximité. Créée et financée par l’ARS Hauts-de-France, cette plateforme rencontre un succès croissant grâce notamment à une campagne de communication menée par l’agence et ses partenaires. Une application mobile complète désormais le dispositif.

En Hauts-de-France, chaque année, environ 18.000 femmes réalisent une interruption volontaire de grossesse (IVG). Si l’accès à ce droit progresse depuis plus de quarante ans, certaines femmes ne sont pas suffisamment informées et pensent encore, par exemple, que l’IVG n’est pratiquée qu’à l’hôpital ou qu’une autorisation parentale est nécessaire pour les mineures. D’autres peuvent être tardivement orientées ou ne pas avoir la possibilité de choisir les modalités d’IVG qui leur conviennent le mieux.

Créée et financée à hauteur de 70.000 euros par an, par l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France, la plateforme régionale « sexualité, contraception, IVG » est accessible au 0800 08 11 11. En composant ce numéro, les hommes et les femmes de la région peuvent dialoguer avec des professionnelles du Centre d’information sur les droits des Femmes et des Familles de la Somme (CIDFF80). Elles leur apportent des informations fiables et neutres, une écoute, des conseils, et peuvent aussi les orienter vers des structures, des professionnels de santé ou des associations à proximité de chez eux.

« Bien dans ma sexualité » : une appli dédiée aux jeunes des Hauts-de-France

En lien avec la plateforme téléphonique régionale, l’application mobile Bien dans ma sexualité présente des réponses fiables, claires et simples sur la vie affective et sexuelle des jeunes. Elle permet de trouver des lieux ressources près de chez soi en Hauts-de-France et propose de joindre les écoutantes de la plateforme pour plus de conseils et d’information.