Vaccination contre la grippe 2021-2022. Ce n’est pas parce qu’on n’en parle plus que la grippe a disparu

Communiqué de presse

Face à l’imprévisibilité de la grippe et à sa dangerosité sur les plus fragiles, la vaccination contre le virus de la grippe reste l’arme la plus efficace. Afin d’inviter les publics fragiles à se faire vacciner, la campagne de vaccination contre la grippe démarrera le 22 octobre (a commencé le 18 octobre dans les EHPAD) et se déroulera jusqu’au 31 janvier 2022.

Cette année, la campagne de vaccination contre la grippe se déroule dans un contexte sanitaire incertain encore très marqué par l’épidémie de Covid-19.

Si l’hiver 2020-2021 s’est illustré par une quasi-absence de circulation des virus grippaux en France et dans le monde, la grippe n’a pas disparu. Elle reste imprévisible et une recrudescence des virus grippaux pourrait être observée cet hiver. La Haute Autorité de Santé (HAS) rappelle à ce titre que l’absence d’immunité naturelle acquise en 2020-2021 pourrait augmenter le risque de transmission du virus de la grippe notamment chez les personnes les plus à risque. C’est pourquoi, l’enjeu de cette nouvelle campagne est de protéger les plus fragiles et de renforcer la vaccination des soignants.

Pour cette campagne vaccinale, l'objectif est de consolider la forte progression de la couverture vaccinale observée l’an passé (55,8% soit +8 points) et d’approcher les 75% telle que préconisée par l’OMS.

Enjeu supplémentaire cette année, inciter les publics cible à se faire vacciner contre la grippe pendant que la campagne de vaccination anti-Covid-19 se poursuit. Pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale, la HAS recommande de proposer l’administration simultanée des vaccins contre le Covid-19 (primovaccination ou dose de rappel) et contre la grippe saisonnière dès lors qu’une personne est éligible aux deux vaccinations.

Alors que la co-circulation du virus grippal et du virus SARS-COV2 (Covid-19) n’est pas exclue, le ministère des Solidarités et de la Santé, Santé publique France, l’Assurance Maladie et la MSA soulignent l’importance majeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque, associée au respect des gestes barrières qui reste essentiel.

 

Dossier de presse complet à télécharger ci-dessous