Hauts-de-France

Troisième Plan Régional Santé Environnement (PRSE 3)

Article
Visuel
main tenant une ville entourée de verdure
Élaboré conjointement par l’État, la Région Hauts-de-France et l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France, après une large consultation des acteurs régionaux en santé-environnement, l’objectif de ce plan est de réduire les expositions environnementales présentant un risque pour la santé.
Corps de texte

Ce troisième Plan Régional Santé Environnement (PRSE 3) décline en région les orientations du troisième Plan National Santé Environnement (PNSE 3), avec l’ajout de spécificités régionales. Il a pour objectif de réduire les expositions environnementales présentant un risque pour la santé.

 

Amorcée en 2016, la conception du PRSE 3 a nécessité plusieurs étapes :

  • le recensement des acteurs en santé-environnement et la rédaction d’un diagnostic territorial,
  • la mise en place du Groupe Régional Santé-Environnement (GRSE), instance de concertation pour l’élaboration et la mise en œuvre du PRSE, regroupant plus de 50 entités et personnalités régionales,
  • 4 réunions de 4 groupes de travail (services de l’État, associations, collectivités, universités…) chargés de proposer des fiches-actions reprenant des thématiques considérées comme prioritaires en région Hauts-de-France,
  • la sélection de fiches-actions parmi les fiches rédigées par les groupes de travail, la définition d’indicateurs et de résultats attendus pour chaque fiche-action, et la rédaction du PRSE 3.

Le PRSE 3 a été adopté par les copilotes du plan en juin 2018.

Couvrant la période 2017-2021, le PRSE 3 est structuré autour de 28 fiches-actions réparties sur 6 axes stratégiques :

  • Impulser une dynamique santé-environnement sur les territoires,
  • Périnatalité et petite enfance,
  • Alimentation et eau de consommation,
  • Environnements intérieurs, habitat et construction,
  • Environnements extérieur et sonore,
  • Amélioration des connaissances.

 

L'ARS est en charge de l’animation des axes « Périnatalité et petite enfance » et « Alimentation et eau de consommation », et est impliquée dans 22 des 28 fiches-actions qui composent le plan. L'ARS occupe, pour 19 de ces 22 fiches, la place de premier copilote :

  • Expérimenter la création d’un réseau de référents « santé-environnement » en établissements de santé (fiche-action n° 1),
  • Renforcer l’éducation à la promotion de la santé en tenant compte des enjeux environnementaux en milieu scolaire (fiche-action n° 3),
  • Intégrer la santé-environnement dans les formations sanitaires et sociales, initiales et continues (fiche-action n° 4),
  • Former les professionnels en établissement de santé à la prévention des risques chimiques liés aux soins (fiche-action n° 5),
  • Soutenir les acteurs « pré et post natal » dans leurs actions de sensibilisation des familles sur l’exposition aux polluants domestiques (fiche-action n° 6),
  • Améliorer la prise en compte des enjeux en santé-en­vironnement dans l’accueil et la prise en charge des femmes enceintes et jeunes enfants (fiche-action n° 7),
  • Expérimenter avec les conseils départementaux volontaires, la mise en place d’une sensibilisation des parents et le suivi des rayonnements ionisants médicaux reçus (fiche-action n° 8),
  • Former (formation initiale et continue) les professionnels de la périnatalité, de la santé et de la petite enfance aux risques liés à l’exposition aux polluants environnementaux (fiche-action n° 9),
  • Sensibiliser les futurs et jeunes parents aux risques liés à l’exposition aux polluants environnementaux (fiche-action n° 10),
  • Actualiser et contrôler l’application des déclarations d’utilité publique des captages de la région(fiche-action n° 12),
  • Renforcer la coordination entre les différents plans d’actions sur l’eau (fiche-action n° 13),
  • Promouvoir la mise en place de plans de gestion de la sécurité sanitaire de l’eau potable (fiche-action n° 14),
  • Informer la population sur la qualité de l’eau en fonction des territoires et du public (fiche-action n° 15),
  • Améliorer l’environnement intérieur des piscines (air, surfaces et bruit) (fiche-action n° 16),
  • Amener les gestionnaires de bassins privés à usage collectif à respecter la réglementation (fiche-action n° 17),
  • Renforcer l’action des conseillers médicaux en environ­nement intérieur (CMEI) en région Hauts-de-France (fiche-action n° 19),
  • Maîtriser le risque de développement des légionelles dans les réseaux d’eau des établissements recevant du public (fiche-action n° 21),
  • Former les professionnels intervenant dans les établissements recevant du public à la qualité de l’air intérieur et à l’acoustique (fiche-action n° 22),
  • Sensibiliser les populations aux expositions sonores liées à l’écoute et la pratique des musiques amplifiées (fiche-action n° 25),

La réussite de ce plan repose sur une mobilisation de tous les acteurs régionaux de la santé-environnement (collectivités, associations, professionnels de santé, universités, enseignement…) autour de ses orientations.
Les copilotes du plan invitent donc les porteurs de projets à prendre contact avec le ou les pilotes des fiches-actions en cas de mise en œuvre prévue d’une ou des actions répertoriées, afin qu’elles soient référencées. Certaines actions pourront également, sous conditions, faire l’objet d’une demande de subvention auprès des pilotes du PRSE 3.

Les actions menées seront valorisées lors des réunions annuelles du Groupe Régional Santé-Environnement (GRSE), au cours desquelles les copilotes du plan présenteront également des bilans d’avancement du plan.

Aller plus loin

Documents à télécharger