TIAC : L’ARS sensibilise les proches des malades sur le risque de transmission secondaire de l’infection

Communiqué de presse

Plusieurs cas d’infection alimentaire collective avaient été identifiés parmi au sein d'établissements scolaires de Saint-André-Lez-Lille et des bénéficiaires d’un service de portage de repas. Parmi les proches des malades, 4 personnes présentent aussi des symptômes, sans avoir consommé l’aliment infecté mais en ayant été au contact des malades. L’ARS rappelle les mesures d’hygiène nécessaires.

Plusieurs cas d’infection alimentaire collective avaient été identifiés ces derniers jours parmi des élèves des établissements scolaires de Saint-André-Lez-Lille et des bénéficiaires d’un service de portage de repas. Parmi les proches des malades, 4 personnes présentent également des symptômes, sans avoir consommé l’aliment infecté mais en ayant été au contact des malades. L’ARS rappelle les mesures d’hygiène nécessaires pour prévenir ces risques de transmission.

Comme en informait l’ARS dans un premier communiqué diffusé le 14/09, plusieurs cas de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) ont été identifiés concernant des personnes ayant consommé des denrées préparées par le service de restauration municipal de la ville de Saint-André-Lez-Lille.

L’agent infectieux responsable de l’intoxication alimentaire est un Escherichia coli, lequel occasionne notamment des diarrhées avec, parfois, présence de glaires et de sang, associée à de fortes douleurs abdominales voire de la fièvre.

Ont été identifiés à ce jour :

  • 23 malades parmi les usagers de restaurants scolaires de la commune
  • 2 malades parmi les particuliers bénéficiant du service de portage des repas

A ces 25 cas, s’ajoutent 4 cas dits « secondaires », c’est-à-dire des personnes présentant des symptômes après avoir été en contact avec une personne malade, sans avoir consommé l’aliment infecté. Cette transmission secondaire, via des résidus d’excréments, se fait par contact des mains, puis de la main à la bouche.  

Pour prévenir la survenue de cas secondaires, l’ARS Hauts-de-France recommande ainsi aux malades et aux personnes en contact avec les malades de se laver scrupuleusement les mains le plus souvent possible et en particulier :

  • après être allé aux toilettes ;
  • après avoir changé la couche d’un bébé ;
  • avant de préparer les repas ;
  • avant de manger ;
  • avant de donner à manger aux enfants.

Des mesures de nettoyage sont par ailleurs à appliquer au sein des foyers familiaux concernés par un cas :

  • nettoyage quotidien des sanitaires à l’eau de javel ;
  • nettoyage quotidien des poignées de porte à l’eau de javel.

Il est conseillé de consulter votre médecin traitant en cas d’apparition de symptômes digestifs (épisode de diarrhée, accompagné de fièvre et de fortes douleurs abdominales).