Hauts-de-France

Qualité des eaux de baignade 2019 : un palmarès stable

Actualité
Date de publication
Visuel
Carte qualité des eaux de baignade
Le nouveau classement de la qualité des eaux de baignade montre une qualité d’eau stable et en amélioration sur la plupart des sites contrôlés. Pour réaliser ce classement, l’ARS a effectué plus de près de 620 prélèvements sur les 52 sites de baignades de la région durant la dernière saison 2018.
Corps de texte

Le classement 2018 montre que l’ensemble des sites contrôlés disposent au minimum d’une qualité d’eau suffisante au regard des normes européennes, à l’exception toutefois des baignades de Mers les Bains (Bassin Seine Normandie), et de l’étang d’Isle à Saint Quentin. Le classement du site de Boulogne-sur-Mer est en cours d’actualisation à la suite de la construction du bassin de pollution de la Place de France mis en service en mai 2019. Le site du Crotoy demeure actuellement interdit à la baignade.

Lors de la dernière saison balnéaire, la faible pluviométrie observée durant une partie de l’été a été plutôt favorable pour certains sites de baignades dont le classement s’améliore. Il faut également faire valoir les bénéfices de la gestion active des eaux de baignade, qui s’appuie sur le profil de baignade. En effet, la gestion active participe à une meilleure protection de la santé des baigneurs, et peut également contribuer à l’amélioration du classement.

Le profil de baignade identifie les sources possibles de pollutions ponctuelles et chroniques pouvant dégrader la qualité de l’eau d’un site. Le responsable du site peut s’appuyer sur cet outil et organiser ce que l’on appelle une gestion active. Il peut par exemple procéder à la fermeture préventive et temporaire d’un site en cas de fortes pluies synonymes pour certaines plages de débordement de réseaux d’assainissement et donc de pollution ponctuelle. Cela permet une grande réactivité en cas de pollution et implique un contrôle adapté à la sensibilité de la baignade à la pollution. A long terme, cela permet aussi au gestionnaire de résorber les sources de pollution identifiées par la mise en oeuvre d’un plan d’investissements.

De plus en plus de responsable de site s’emparent de cet outil. Lors de la dernière saison, plusieurs communes dont Wimereux, Le Portel, Le Touquet ou Audinghen ont procédé à des interdictions préventives et temporaires de la baignade dans le cadre de la gestion active. Cela permet d’assurer une meilleure protection des baigneurs.

Les trois points forts des profils de baignade :

  • l’identification des sources de pollution temporaires, permanentes ou potentielles susceptibles d'avoir un impact sur la qualité des eaux et d'affecter la santé des baigneurs (ex : rejet d’eaux usées),
  • la définition des mesures de gestion à mettre en oeuvre pour prévenir la pollution à court terme (conditions météorologiques : vent, marée, fortes pluies)
  • la définition des actions qui permettront de préserver ou d’améliorer la qualité des eaux.100 % des responsables de baignade en mer, en eau douce du Bassin Artois-Picardie ont réalisé et transmis aux ARS leurs « profils de baignade ».

Aller plus loin