Hauts-de-France

Plan national de santé publique

Article
Visuel
bébé à bras
Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn ont présenté lundi 26 mars 2018 le Plan national de santé publique. Ce dernier est l'un des quatre piliers de la stratégie nationale de santé, et vise à permettre aux Français de vivre en bonne santé tout au long de leur vie.
Corps de texte

La France a aujourd’hui un très bon système de soins. Mais nous avons des progrès à faire en matière de prévention et de lutte contre les inégalités de santé. Par exemple, la différence d’espérance de vie entre les Français les plus modestes et les Français les plus aisés est de 13 ans pour les hommes et 8 ans pour les femmes.

La bonne santé est aussi une question de justice sociale, qui doit passer évidemment par un égal accès aux soins, mais aussi par l’information, les bonnes pratiques, la vaccination, le dépistage, etc.

C’est un plan complet qui tient compte de tout ce qui peut avoir une incidence positive ou négative sur l’état de santé de la personne : lutte contre les addictions, éducation, sport, dépistage, vaccination, qualité de l’air. De nombreux ministères sont mobilisés.

Il concerne toutes les étapes de la vie parce que les risques et les environnements changent avec le temps.

Il est tourné vers une logique d’efficacité : "pour chaque tranche d’âge et pour chaque risque il cible ce qui marche, il généralise, facilite, informe, soutient financièrement", a rappelé le Premier ministre.

Ce plan représente un investissement de 400 millions d’euros sur 5 ans et comporte 25 mesures adaptées aux différents âges de la vie.

Agnes Buzin _Plan national de santé publique