Hauts-de-France

Ma Santé 2022 : des actions concrètes dans les Hauts-de-France

Article
Visuel
Ma santé 2022
En septembre 2018, le Président de la République et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé, annonçaient avec Ma Santé 2022 une réponse d’ensemble aux défis de transformation du système de santé. 1 an après, et alors que se tenait lundi 17 septembre le comité de suivi national de Ma Santé 2022, zoom sur quelques-unes des concrétisations de cette stratégie en Hauts-de-France.
Corps de texte

Ma Santé 2022 : une vision d’ensemble pour transformer le système de santé

Il y a un an, le Président de la République et Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, présentaient au travers de Ma Santé 2022 une stratégie visant à proposer une réponse globale aux défis de transformation du système de santé : décloisonnement des soins, refonte de la formation initiale des professionnels de santé, renforcement de la coopération entre métiers et de la qualité des soins…

Parmi les mesures-clés prévues dans cette stratégie et dans la loi d’organisation et de transformation du système de santé promulguée en juillet dernier : la suppression du numerus clausus, qui sera effective dès 2020, la création de Communautés professionnelles territoriales de santé, déjà avancée avec 400 CTPS identifiés, l’entrée en fonction des premiers infirmiers en pratique avancée ou encore le recrutement de 400 médecins généralistes salariés ou exercice mixte, avec déjà une soixantaine de postes pourvus ou en passe de l’être.

Ma Santé 2022 en Hauts-de-France : une dynamique enclenchée

En Hauts-de-France, ces mesures font l’objet d’un déploiement volontariste dans les territoires et, appuyées par des dispositifs régionaux et nationaux préexistants, forment un éventail de solutions et de leviers d’actions pour faire face aux grands enjeux de santé de la région : la réduction des inégalités territoriales et sociales de santé, l’amélioration de l’accès aux soins, des conditions d’exercice des professionnels, de la qualité des prises en charge et des parcours, le soutien à la coordination des professionnels, etc.

Découvrez en quatre infographies thématiques quelques-unes de ces avancées en santé, qui seront poursuivies et amplifiées dans les mois à venir grâce à la mobilisation des élus, des professionnels de santé et des usagers.

Réforme des études et l'évolution des métiers de santé

 

 

offre s de soins pour répondre aux besoins de santé

 

Virage du numérique en santé

 

expérimentation et innovation en santé (art 51)

 

Durant le comité de suivi national, Agnès Buzyn a également présenté la feuille de route Ma Santé 2022 pour les 12 prochains mois :

  • Le déploiement territorial sera renforcé, la lutte contre la désertification médicale amplifiée. Le développement de CPTS conventionnées doit à terme assurer un maillage de tout le territoire. Le recrutement de 5000 assistants médicaux d’ici 2022 permettra de libérer du temps médical pour prendre en charge plus de patients. La formation à la pratique avancée a été élargie à la santé mentale et le sera à la rentrée 2020 à l’activité d’urgence.
  • La transformation du système de santé sera accélérée avec une concrétisation des mesures concernant les établissements de santé avec la réforme de la gouvernance des GHT et la mise en œuvre des commissions médicales de groupement. Le premier semestre 2020 sera consacré à la labellisation et au déploiement des hôpitaux de proximité sur les territoires. Une réforme de l’emploi médical et du management à l’hôpital permettra d’accompagner ces changements majeurs.
  • Dès 2020 des premières mesures de la réforme du financement (psychiatrie, urgences…) seront mises en œuvre pour permettre à horizon d’équilibrer tarification à l’activité et financement à la qualité et à la pertinence.
  • Après une année d’action nationale, l’accent mis sur la déclinaison régionale et locale de la stratégie Ma santé 2022 sera renforcé, en lien étroit avec les élus, les représentants des professionnels de santé et les usagers afin que les efforts de chacun convergent tous vers l’amélioration de l’accès aux soins des Français.

Aller plus loin

Liens utiles