Limitez les risques d’exposition aux chenilles urticantes

Communiqué de presse
Chenilles urticantes

La région Hauts-de-France connait actuellement une recrudescence saisonnière de chenilles urticantes (chenilles processionnaires du pin ou du chêne, Bombyx cul brun…). Leur présence est particulièrement constatée dans les départements de l’Aisne, l’Oise et la Somme.

Les poils des chenilles urticantes, qui se détachent facilement sous l’effet du vent ou à leur contact, peuvent être à l’origine d’importantes démangeaisons, de conjonctivites, de vomissements, de troubles respiratoires ou encore d’allergies. La plupart des symptômes s’estompent après quelques jours mais peuvent parfois s’avérer plus graves, notamment en cas d’exposition prolongée.

La façon la plus efficace de se prémunir de ces symptômes et de limiter les risques d’exposition à ces chenilles, et à leurs poils.

Ne jamais s’approcher ou toucher les chenilles

Il est recommandé de ne pas s’approcher, toucher ou écraser les chenilles, les nids, les cocons ou les arbres attaqués. Les chenilles libèrent leurs poils urticants face au danger. En écrasant les chenilles, les poils peuvent ainsi se retrouver sous les chaussures (ou autre objet en contact) et être ainsi transportés.

Ces poils se détachent par ailleurs sous l’effet du vent, il est donc recommandé de ne pas balayer les processions de chenilles – au risque de créer un nuage de poils – et de ne pas faire sécher de linge sous un arbre potentiellement infesté. Les poils peuvent provoquer sous l’effet du vent des atteintes oculaires ou respiratoires, ou encore se déposer sur les vêtements et entrainer des démangeaisons.

En cas de présence importante de nids ou de processions de chenilles urticantes dans son jardin, il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée pour les éliminer sans risque. 

Se laver soigneusement en cas d’exposition 

Il est impératif, en cas d’exposition, de ne surtout pas se frotter les yeux. Il est recommandé de prendre une douche savonneuse et de laver immédiatement les vêtements exposés.

En cas d’irritation cutanée ou oculaire, de troubles respiratoires, de vomissements, et notamment pour les personnes allergiques et / ou asthmatiques, consulter rapidement un médecin ou un pharmacien et en cas d’urgence appeler le 15.

Plus d’informations sur les chenilles urticantes sur le site internet de l’ARS.