Hauts-de-France

Les bonnes pratiques de l’aide alimentaire en Hauts-de-France

Actualité
Date de publication
Visuel
remise de don alimentaire
Fotolia
Avec ses partenaires, DRJSCS et DRAAF, l’ARS élabore un guide d’accompagnement des opérateurs de l’aide alimentaire en Hauts-de-France.
Corps de texte

Les objectifs d’amélioration de l’état de santé de la population et de réduction des inégalités sociales et territoriales de santé sont au cœur des préoccupations de l’ARS et de son Projet Régional de Santé.

Parmi les leviers, l’accès à la prévention et aux soins des personnes vulnérables constitue une priorité. A ce titre, les dispositifs d’accompagnement sociaux qui sont mobilisés comme l’aide alimentaire doivent s’inscrire dans une démarche de promotion d’une alimentation équilibrée, en cohérence avec une approche globale de santé.
 
Ce guide a pour but d’informer les structures de la région en matière de réglementation (habilitations et réglementation européenne relative au fonds européen d’aide aux plus démunis -FEAD-), de recommandations de bonnes pratiques (alimentation saine et variée, accompagnement social des bénéficiaires…) et de soutien à la vie associative.

Il met également en lumière les bonnes pratiques et actions innovantes mises en œuvre dans la région des Hauts-de-France.

 

Aller plus loin

800 structures, des milliers de bénévoles, des dizaines de milliers de personnes concernées dans notre région

En 2018 en Hauts-de-France, 202 associations sont habilitées régionalement au titre de l’aide alimentaire. A celles-ci s’ajoutent les antennes des associations habilitées au niveau national (Banques alimentaires ; Restos du Cœur ; Secours Populaire ; Secours catholique…) soit environ 800 structures distributrices sur l’ensemble de la région