Le point sur les transferts hors de la région

Actualité
Date de publication
Visuel

Des transferts de patients en réanimation sont organisés depuis le début du mois de mars vers des établissements d’autres régions françaises et de Belgique, afin de limiter les tensions sur le système de santé régional.

Corps de texte

Des transferts de patients en réanimation sont organisés depuis le début du mois de mars vers des établissements d’autres régions françaises et de Belgique, afin de limiter les tensions sur le système de santé régional. Ces transferts sont organisés avec le Centre de crise sanitaire du Ministère des solidarités et de la santé, dans un contexte d’augmentation continue du nombre de patients Covid en réanimation. Ils interviennent par anticipation, alors que les services de réanimation de la région ne sont pas totalement saturés, afin de ne pas se retrouver dans une situation où il ne serait plus possible de prendre en charge en urgence des patients.

Chaque transfert est réalisé sur décision médicale, selon l’état de santé du patient, en concertation entre les médecins de l’établissement d’origine, de l’établissement d’accueil et du SAMU, et bien sûr avec l’accord préalable de la famille. 

55 patients transférés depuis le 2 mars

55 transferts de patients de soins critiques ont été organisés depuis les hôpitaux de Dunkerque (11 patients),Creil (10), Valenciennes (8), Beauvais (8), Béthune (3), Amiens (3), Calais (3), Lens (2), Cambrai (2), Saint-Philibert de Lomme (1), Saint-Quentin (1), Laon (1), Tourcoing (1) et la polyclinique de Grande-Synthe (1).

  • 38 transferts ont été organisés en France vers la Normandie, la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine
  • 17 patients ont été transférés vers des hôpitaux en Belgique