Hauts-de-France

Le Pacte territoire santé dans les Hauts-de-France

Communiqué de presse
Visuel
Logo PTS 2
De la formation des professionnels à leurs conditions d’exercice en passant par leur installation, les mesures du pacte territoire santé sont variées et adaptées pour inciter prioritairement les jeunes médecins à exercer dans des zones manquant de professionnels. Découvrez les principales mesures mises en œuvre dans les Hauts-de-France.
Corps de texte

3 mesures illustrent particulièrement bien la dynamique du pacte dans les Hauts-de-France : 

  • le contrat d’engagement de service public (CESP) : pour la région, 183 étudiants ou internes ont signé un CESP de médecine ou d’odontologie. Le nombre de contrat conclus a été multiplié par 3,6 depuis 2012. 
  • le contrat de praticien territorial de médecine générale (PTMG) : 44 contrats ont été signés 
  • les maisons de santé pluri-professionnelles (MSP) : 76  MSP sont aujourd’hui en activité et 92 sont en projet. La région Hauts-de-France compte à ce jour 4 fois plus de MSP qu’en 2010.

Lutter contre la démédicalisation des territoires implique aussi un accompagnement des professionnels de santé en formation, en recherche d’installation ou d’ores et déjà installés. Aux mesures spécifiques du pacte territoire santé s’ajoutent les innovations et expérimentations menées par l’ARS Hauts-de-France. 

  • Le correspondant installation : une personne ressource dédiée au sein de l’Agence
    Il conseille les professionnels sur les aides au maintien ou à l’installation, et guide les étudiants dans leurs démarches d’installation. Pour la seule année 2016, le correspondant installation de L’ARS Hauts-de-France a répondu à plus de 900 sollicitations. 
  •  Le portail d’accompagnement des professionnels de santé (PAPS)
    Ce site Internet informe et d’accompagne les professionnels de santé de premier recours, en formation ou en exercice, aux différents moments clés de leur carrière : formation initiale, choix du mode d’exercice, montage de projets d’exercice coordonné, mise en place de nouvelles pratiques, etc. Chaque mois, 3000 internautes consultent le PAPS des Hauts-de-France
  • Le guichet unique pour l’installation des professionnels : une expérimentation de l’ARS Hauts-de-FranceDepuis 2014, les médecins et infirmiers libéraux souhaitant s’installer dans l’Aisne peuvent s’informer et réaliser toutes les démarches d’installation au même moment et en un même lieu. En 2016, ce guichet unique a permis d’accompagner plus de 40 professionnels. 9 d’entre eux se sont installés dans le département, 9 autres ont un projet d’installation.
  •  La Page Facebook « Du stylo au stétho » : une première en France
    C’est le fil d’actualités sur la formation et l’exercice de la médecine dans les Hauts-de-France. Créée en 2013 par l’ARS, les étudiants, internes et jeunes médecins y trouvent en temps réel des informations sur leurs statuts, les dispositifs incitatifs, les conditions d'exercice, des offres de stages et d'emploi, etc.  Plus de 2.000 likers suivent cette page.

"Aux mesures spécifiques du pacte territoire santé s’ajoutent les innovations et expérimentations menées par l’ARS Hauts-de-France."

  • Une filière d’excellence santé : une innovation pour susciter des vocations dans notre région 
    Initiative proposée en 2014 par l’ARS au Rectorat, la filière d’excellence permet à des jeunes originaires des départements de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme, d’augmenter leurs chances de réussite dans les formations santé, notamment les études de médecine. Outre sa dimension sociale, le dispositif est aussi un pari sur l’avenir : en ayant leurs attaches familiales et amicales dans la région, ces futurs professionnels de santé seront d’autant plus enclins à y rester et s’y installer comme professionnel de santé. Plusieurs dizaines d’élèves ou d’étudiants bénéficient de cet accompagnement, dans six lycées de la région et en 1ere année de PACES. 
  • L’accueil des nouveaux internes : un enjeu de fidélisation
    L’ARS s’implique chaque année dans l’accueil de tous les nouveaux internes en organisant un séminaire présentant les filières, les centres hospitaliers, les aides et la région. Un « forum des carrières » est également organisé en partenariat avec l’assurance maladie et les représentants des professionnels et établissements de santé de la région. Il s’adresse aux internes de toutes spécialités, ainsi qu’aux externes. 
  • Les stages en cabinet : pour découvrir ce mode d’exercice et se former à la médecine de proximité.
    Dans la région, 307 médecins maîtres de stage sont formés à l’accueil des externes, 362 à l’accueil des internes de médecine générale. Les mesures prises par l’Agence et ses partenaires permettent d’augmenter le nombre de maîtres de stage et le nombre de lieux de stage, tout en assurant une meilleure répartition géographique de ces lieux.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles