L’ARS soutient les maternités éco-responsables

Actualité

Afin de les soutenir dans leurs démarches d’éco-responsabilité, l’ARS Hauts-de-France finance depuis janvier 2022 l’accompagnement méthodologique de 10 maternités de la région.

Les 1000 premiers jours de l’enfant, de la période intra-utérine à ses 2 ans, sont déterminants pour sa santé physique et psychique. Durant cette période, l’exposition à certains polluants de l’environnement intérieur peut accroître les risques sur la grossesse, le développement embryonnaire ou la santé de l’enfant plus tard. Les soignants et les maternités ont à ce titre un rôle primordial à jouer à la fois dans l’accompagnement et l’information des futurs parents et parents de jeunes enfants mais également en tant que lieu exemplaire et de référence pour les parents.

Afin de soutenir les maternités dans leurs démarches d’éco-responsabilité, l’ARS Hauts-de-France  finance depuis janvier 2022 l’accompagnement méthodologique de 10 d’entre elles.

L’ambition de cette démarche est de limiter l‘exposition des femmes enceintes, des jeunes enfants et des professionnels travaillant au sein des maternités aux produits chimiques et aux polluants de l’air intérieur, tout en favorisant la maîtrise de l’impact environnemental des établissements., Achats responsables, éco-conception des soins, maîtrise des impacts sanitaires et environnementaux des matériaux et matériels utilisés ou sensibilisation aux éco-gestes sont quelques-unes des thématiques d’action de cette dynamique collective régionale

La démarche d’accompagnement des maternités, qui mêle auto-évaluation en ligne, accompagnement individuel ou collectif des établissements et rédaction de fiches-actions, vise notamment à  mieux identifier les points forts ou d’amélioration de chaque établissement, d’établir les priorités d’actions pour la mise en conformité avec certains points du référentiel de certification des établissements de santé par l’HAS, de bénéficier du retour d’expérience d’autres maternités ou encore d’accéder à une base de données sur des produits expertisés (par exemple produits cosmétiques sans perturbateurs endocriniens, produits de nettoyage avec faible émission de composés organiques volatils…)

Les 10 maternités engagées dans la démarche se réuniront jeudi 30 juin pour une journée de partage d’expériences et de travaux collectifs.