Hauts-de-France

L’ARS Hauts-de-France récompense huit initiatives régionales en faveur des droits des usagers de la santé

Actualité
Date de publication
Visuel
Label droits usagers
Le 18 avril 2019, l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France récompense huit initiatives régionales favorisant la connaissance et le renforcement des droits des usagers. Proposé aux acteurs de santé locaux par l’ARS, le concours annuel « droits des usagers de la santé » met en lumière des démarches exemplaires sur ce thème.
Corps de texte

Depuis 2011, le label « droits des usagers de la santé » valorise des expériences exemplaires et innovantes en matière de promotion des droits des patients et des usagers au travers d’un concours annuel. Dispositif inédit d’accompagnement d’une politique publique, la labellisation mobilise les professionnels de santé en suscitant les initiatives, en partageant les bonnes pratiques et en « faisant vivre les droits ».

Pour l’édition 2019, l’ARS récompense huit initiatives régionales sur les 42 candidatures reçues en décernant trois grands prix régionaux et cinq prix du jury. Les trois grands prix ont participé au concours national « droits des usagers de la santé ».

La remise des récompenses se déroule dans le cadre de la journée régionale dédiée aux droits des patients consacrée, cette année, à la « vie en établissement, prise en charge à l’hôpital, vie à domicile : quels parcours ? Quels choix ? Quels droits pour l’usager ? Comment passer des obligations à la réalité ? » (programme sur le site de l’ARS HDF).

Les trois grands prix régionaux

« Des gestes, des mots, leur mise en musique pour la liberté d’exister » — Maison d’Accueil Spécialisée du Littoral, Association AGAMAS de la fondation Hopale et l’APEI de Boulogne-sur-Mer (Samer, Pas-de-Calais)

Ouverte depuis 2014, cette MAS est novatrice dans sa façon de mixer les milieux sociaux, les âges, les types et origines du handicap. Des actions comme la réalisation d’un CD ou d’un café philo pour apprendre à discuter, valoriser ses opinions, ou débattre de ses convictions avec les autres ont été mises en place.

« La santé autour du bisou » — Service d’accueil de jour, La Vie Active (Loison, Pas-de-Calais)

A la demande des personnes accueillies dans la structure, un comédien et une sage-femme ont mis en place des outils pour parler d’amour et de sexualité. Deux groupes de paroles ont ainsi été créés. Le premier a permis de parler prévention et risques. Le second a permis de discuter des expériences amoureuses personnelles via un fanzine et une représentation théâtrale. Un débat a clos ces travaux au cours duquel les aidants familiaux ont eux aussi pu exprimer leurs difficultés à aborder ce sujet. Le dialogue est maintenant ouvert et les personnes accueillies, tout comme les aidants familiaux, n’ont plus d’appréhension à l’évocation du sujet ou de leur propre histoire. Le projet sera décliné dans d’autres établissements gérés par l’association.

« La pairémulation au service de l’accès à la santé » – Délégation régionale Hauts-de-France de La Croix Rouge Française (Hauts-de-France)

Les personnes en situation de handicap et/ou précaires sont les plus éloignées du soin. Pour leur faciliter l’entrée dans un parcours de soins, le projet est axé sur l’accompagnement par les pairs, un levier pour le développement de la capacité du pouvoir agir. La première partie du projet consiste à former les « pairaccompagnants ». Les personnes formées s’appuient sur leurs propres expériences et prennent conscience de leur capacité à progresser et à faire progresser. Par leurs interventions, elles rendent accessibles aux yeux de leurs pairs, les dispositifs de soins. Des séances d’information et de sensibilisation sont ensuite organisées autour de trois thèmes : l’accès à la santé, la prévention et la découverte du handicap. Les plus-values sont nombreuses : changement de regard porté sur les personnes en situation de handicap, fierté des personnes formées quant à leurs interventions auprès de leurs pairs.

Les cinq prix du jury

Mon Com’Santé : communiquer pour être acteur de mon parcours de soin – Foyer d’aide médicalisé de Caudry (Nord)

Fédération APAJH (Hainaut)

L’outil « Mon Com’Santé » est un classeur constitué de scénarios sociaux pour aider l’usager dans les actions à réaliser et de supports visuels pour l’usager et le professionnel de santé. Ces derniers permettent ainsi d’adapter la communication en fonction des personnes (âge, capacité de compréhension…) et de placer les patients comme acteurs de leurs parcours de soin.

Cité-zen – Lille (Nord — Métropole-Flandres) 

La Mutuelle Des Etudiants

Le projet repose sur la formation d’étudiants « relais santé locaux » afin qu’ils puissent eux-mêmes transmettre des informations et conseils individualisés à leurs camarades vivant en résidences universitaires. Il permet d’orienter les étudiants vers les structures locales adéquates en fonction des besoins (nutrition, bien-être, sommeil, gestion du stress, sport…). Un projet réduisant l’isolement social des étudiants et promouvant les structures locales.

Le Trivial Oie Poursuite — Centre de Réadaptation A. de Rothschild (Chantilly, Oise)

Le Trivial Oie Poursuite est un jeu de société co-construit avec un représentant des usagers sur le thème des droits des usagers à destination des patients, de leur famille ou des professionnels de santé. Un support ludique qui permet de parler santé tout en s’amusant.

Créer du lien pour se recréer ! – Centre de Rééducation Fonctionnelle et de Réadaptation Professionnelle Le Belloy (Saint-Omer-en-Chaussée, Oise)

Le Centre a créé une application mettant en relation les usagers (patients, stagiaires et leurs proches) pour échanger, créer des liens d’amitié et se soutenir mutuellement. Elle permet aussi de se tenir informé sur ses droits. L’application est développée par un ancien usager de la structure, en collaboration avec les représentants d’usagers. Elle est facilement transposable aux autres établissements et structures.

Journée Droits des Patients — CHU Amiens Picardie

Le CHU d’Amiens organise une journée annuelle sur l’information des droits des usagers avec pour objectif de sensibiliser tous les acteurs de la santé et de favoriser l’exercice et la prise en considération des droits des patients. Un vecteur communicatif plus interactif qu’un affichage ou un livret d’accueil !

Aller plus loin