L’ARS Hauts-de-France a demandé aux hôpitaux de la région d’ouvrir 100 nouveaux lits de réanimation

Communiqué de presse
Visuel
Après l’ouverture de 96 lits la semaine passée, l’ARS Hauts-de-France a demandé aux hôpitaux d’engager les déprogrammations et reprogrammations nécessaires pour armer en matériel et personnel 100 nouveaux lits de réanimation. Elle a par ailleurs demandé à plusieurs hôpitaux du Nord et du Pas-de-Calais d’activer leur Plan blanc.
Corps de texte

Objectif 700 lits de réanimation

La circulation du virus et les tensions sur les établissements de santé, en particulier dans la partie nord de la région, continuent de s’aggraver. Après l’armement la semaine dernière de 96 lits de réanimation supplémentaires (voir communiqué de presse), l’ARS Hauts-de-France a demandé aux établissements de santé de la région de mettre en œuvre les mesures de déprogrammation et reprogrammation nécessaires pour ouvrir 100 lits de plus en début de semaine prochaine. Et ainsi de pouvoir disposer d’une capacité globale de 700 lits de réanimation dans les Hauts-de-France, afin d’assurer la bonne prise en charge des patients Covid et non Covid des prochains jours, dans un contexte d’augmentation continue du nombre de patients réanimatoires.

L’ARS a mis en place depuis le début de la crise sanitaire avec tous les services de réanimation un suivi quotidien des capacités et de leur occupation. L’Agence demande notamment aux établissements dans le cadre de ce suivi d’identifier le nombre de lits de réanimation qu’ils sont en capacité d’armer dans les prochains jours selon le niveau de déprogrammation. 100 lits ont été identifiés à ce titre par les établissements de la région comme pouvant être armés dans les prochains jours.

Activation du Plan blanc dans 89 hôpitaux du Nord et du Pas-de-Calais

Le directeur général de l’Agence régionale de santé a demandé à tous les hôpitaux, publics et privés de l’Artois, de l’Artois-Ternois, de l’Audomarois, du Douaisis et du Hainaut d’activer leur Plan blanc.

Le Plan blanc donne la possibilité aux établissements de prendre les mesures de gestion adaptées, notamment d’engager plus massivement des déprogrammations selon la doctrine régionale élaborée avec l’ensemble des acteurs hospitaliers ; de réaffecter du personnel au sein des établissements, voire de rappeler du personnel lorsque les renforts ne sont pas suffisants.

Pour rappel, l’ARS a déjà demandé le 22 octobre aux hôpitaux de la Métropole européenne de Lille (MEL) d’activer leur Plan blanc (voir communiqué de presse).

Augmentation du nombre de cas et des formes graves

Les taux d’incidence continuent d’augmenter très fortement dans toute la région.

Taux d’incidence sur 7 jours pour 100 000 habitants*

 

Taux d’incidence au 23/10

Taux d’incidence au 16/10 (J-7)

Hauts-de-France

472,6

332,3

Aisne

265,8

167,9

Nord

685,2

489,5

Oise

302,4

240,7

Pas-de-Calais

379,1

242,8

Somme

182,5

130,1

L’accélération de la circulation du virus se traduit depuis plusieurs semaines par une augmentation continue du nombre de patients hospitalisés et pris en charge en réanimation. Le taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid dans la région était hier de 45%.

Nombre de patients hospitalisés et en réanimation et soins intensifs dans les Hauts-de-France*

Date

Hospitalisation

Réanimation et soins intensifs

26/10

1 916

296

19/10

1 269

228

12/10

905

147

5/10

696

136

28/09

613

102

21/09

535

59

14/09

419

41

L’ARS renouvelle son appel à la vigilance de chacun

L’ARS Hauts-de-France appelle à la vigilance et à la responsabilité de chacun. Le respect des gestes barrières dont la distanciation sociale et le port du masque ; le respect du couvre-feu dans les zones où il s’applique ; et la limitation des interactions sociales en appliquant la règle des 6 personnes restent les actions les plus efficaces pour lutter contre la propagation de la Covid-19.

Chacun doit limiter au maximum le risque d’être contaminé et de transmettre le virus à des personnes plus vulnérables.

* Données Santé publique France, disponibles sur geodes.santepubliquefrance.fr