Hauts-de-France

L’ARS et la Communauté d’agglomération de la Baie de Somme renouvellent leur engagement pour la santé de la population

Actualité
Date de publication
Visuel
Baie de Somme
L’ARS Hauts-de-France (ARS HDF) et la communauté d’agglomération de la Baie de Somme (CABS) signent, le 11 juillet, un contrat local de santé (CLS) de 2eme génération au bénéfice des habitants du territoire. Ce CLS doit permettre de poursuivre et renforcer la synergie et la coordination entre les acteurs de terrain qui œuvrent pour la santé.
Corps de texte

Ce CLS  renouvelé s’inscrit dans le cadre du nouveau Projet Régional de Santé (PRS). Arrêté en juillet dernier par l’Agence Régionale de Santé, ce document fixe les orientations stratégiques et les objectifs pour améliorer la santé de la population, notamment des plus fragiles et des plus jeunes, et lutter contre les inégalités de santé.

Le CLS de la CABS permettra de mettre en cohérence le PRS et les politiques menées localement, de mutualiser et renforcer les moyens pour répondre aux besoins locaux et de consolider les partenariats des acteurs impliqués dans une démarche de  promotion et d’accès à  la santé.

Les signataires sont :

  • L’Agence Régionale de Santé des Hauts de France,
  • La communauté d’Agglomération de la Baie de Somme,
  • L’État,
  • Le Conseil Départemental de la Somme,
  • L’Éducation Nationale,
  • La Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la Somme,
  • Le Centre Hospitalier d’Abbeville.

Au regard des problématiques locales diagnostiquées, les parties s’engagent à travailler ensemble sur les priorités suivantes :

  • Promouvoir la santé des enfants et des jeunes, en agissant à différentes étapes clés :
  • dès la grossesse auprès des femmes enceintes
  • auprès des 0-11 ans. 
  • Au collège et au lycée
  • Auprès des jeunes sortis du système scolaire

L’objectif est de promouvoir l’adoption par ces publics de comportements favorables au bien-être et au développement physique et mental.

  • Faciliter le parcours de santé des personnes en situation de précarité et des populations fragiles.

Il s’agit ici, pour les signataires, de favoriser la prise en compte des questions de santé par  les personnes en situation de précarité et les personnes âgées fragiles. Cela passe par un accompagnement au plus proche dans les démarches de prévention et d’accès aux droits et aux soins.

Conscientes des enjeux liés à la santé mentale et qui concernent tant les jeunes que les publics fragiles, l’ARS et la communauté d’agglomération de la Baie de Somme soutiennent également une animation spécifique pour favoriser le parcours de vie en santé mentale avec le dispositif "conseil local en santé mentale".