Hauts-de-France

Comment se faire vacciner ?

Article
Visuel
Image Source
Vaccination
La vaccination est un moyen de prévention indispensable contre certaines maladies infectieuses (tétanos, rougeole, coqueluche, méningite …). Son bénéfice est double : elle permet de se protéger mais aussi de protéger les autres, notamment les personnes les plus fragiles de son entourage (nouveau-nés, femmes enceintes, personnes âgées…). Pensez à mettre à jour vos vaccins en consultant votre médeci
Corps de texte
  • Le médecin (généraliste, spécialiste, médecin du travail, de PMI …)
  • La sage-femme (pour la femme, le nouveau-né et son entourage, jusqu’à 2 mois après l’accouchement)
  • L’infirmier (sur prescription médicale ou dans le cadre d’un protocole de coopération interprofessionnelle)

Peuvent vacciner, quel que soit leur lieu d’exercice :

  • cabinet de ville ;
  • centre de santé ;
  • Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) / pour certains vaccins ;
  • hôpital ;
  • service de médecine du travail / pour certains vaccins ;
  • centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) ;
  • Centre de Planification et d’Education Familiale (CPEF) ;
  • Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD) / pour certains vaccins ;
  • centre de vaccinations internationales habilité pour les vaccinations obligatoires ou recommandées pour les voyages à l’étranger ;
  • centre de vaccination.
  • un pharmacien de ville ;
  • dans le cadre de leurs missions, les centres de vaccination, les centres de vaccinations internationales agréés et les centres de PMI peuvent être amenés à fournir le vaccin en vue de son administration.

Aller plus loin

Liens utiles

Grippe, tous concernés : le kit

Pour soutenir les établissements de soins et médico-sociaux dans leurs actions, en partenariat avec l’ARLIN et Santé publique France, l’Agence Régionale de Santé met à votre disposition une boîte à outils construite avec les médecins des équipes opérationnelles d’hygiène et de santé au travail .

Outils pour faciliter un face à face
- Un argumentaire visant une amélioration de la couverture vaccinale des professionnels de santé et de l’ensemble des acteurs au contact des malades
- Questions possibles des patients autour de la vaccination antigrippale

Outils pour mieux gérer une situation épidémique
- Protocole d’utilisation des TRODS : tests rapides d’orientation diagnostique grippe
- Pourquoi, quand et comment prescrire un antiviral lors d’une épidémie de grippe ?

Outils pour faciliter l’augmentation de la couverture vaccinale dans mon établissement 
- Mise en œuvre d’un protocole de coopération médecin/infirmier (ière)  pour la réalisation des vaccinations
- Connaitre le carnet de vaccinations électronique
- Assurance maladie et vaccination antigrippale : 5 bonnes raisons pour se vacciner avec la liste des ALD pour lesquelles le vaccin antigrippal est recommandé et gratuit
- Quelles sont les personnes entrant dans le champ des recommandations du HCSP ?

Outils pour faciliter ma campagne dans mon établissement
- Affiches A4, sets de tables, marques page,
- Flyer « Pourquoi choisir de se faire vacciner ? », «  connaissez-vous bien la vaccination antigrippale ? »  
- Bon d’invitation à la vaccination antigrippale 
- Modèle de charte d’engagement collectif, modèle de charte d’engagement individuel  

Situation de la couverture vaccinale dans les Hauts-de-France (Bulletin de Veille Sanitaire d’avril 2017)

En région Hauts-de-France, la couverture vaccinale apparaît :

- élevée chez les enfants de moins de 2 ans, pour les vaccins contre la diphtérie-tétanos-polio, la coqueluche, Haemophilus influenzae b (>95 %) et hépatite B et pneumocoque (>90 %), 

- insuffisante contre la rougeole-oreillons-rubéole, chez les enfants de moins de 2 ans (76 % pour 2 doses) avec une baisse marquée entre la CV à 1 dose (80%) à celle de 2 doses,

- très faible pour les papillomavirus humains (HPV) au niveau national (20 %) et régional (28 %) pour le schéma complet de 2 doses pour les filles ayant 16 ans en 2016,

- en progression pour le vaccin contre le méningocoque C, plus élevé au niveau régional que national, avec le rattrapage à poursuivre pour les adolescentes et les jeunes adultes qui présentent des CV encore faibles,

- stable mais insuffisante (près de 53%) pour la vaccination antigrippale chez les personnes âgées de 65 ans et plus ainsi que chez les professionnels de santé. 

La couverture vaccinale (CV) est une mesure de la proportion d’individus vaccinés dans une population donnée. La mesure de la CV est nécessaire pour savoir si un programme de vaccination est correctement appliqué.

La surveillance nationale des maladies à prévention vaccinale est assurée par Santé publique France (mission confiée dans la loi du 9 août 2004 sur la politique de santé publique). Pour réaliser ses missions, l’agence dispose, sous son autorité, de Cellules d’intervention en région (Cire).

Les Cire  ont la mission de décliner au niveau régional voire infrarégional les données de CV afin de permettre le pilotage des politiques de santé régionales.

La Cire Hauts-de-France publie, à l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination 2017, un premier Bulletin de veille sanitaire (BVS) qui présente un bilan de la CV pour les principales maladies à prévention vaccinale ainsi que les résultats de trois études régionales sur : (1) l'impact d'une campagne de sensibilisation à la vaccination contre le méningocoque C dans le milieu étudiant lillois, (2) la CV des professionnels de santé dans les établissements de santé  dans les départements de la Somme, l'Oise et l'Aisne, et (3) la CV des professionnels de santé libéraux dans les départements du Pas-de-Calais et du Nord. 

Mots clés

Personnes âgées Prévention Usagers Professionnels de santé Etablissements de santé Etablissements et services médico-sociaux