Infarctus, ne retardez pas la prise en charge

Actualité
Date de publication
Visuel
Panneau signalétique des urgences
Crédit : Raphaël de Bengy
Une baisse de l’activité hospitalière liée aux infarctus est constatée dans la région et laisse craindre un nombre important d’événements non pris en charge. L’ARS Hauts-de-France rappelle les symptômes de l’infarctus et l’importance de traité le plus rapidement possible. En cas de symptômes, faites le 15.
Corps de texte

Une diminution significative du nombre d’infarctus pris en charge

Une baisse de l’activité hospitalière liée aux infarctus est constatée dans la région comme en France et laisse craindre des événements non pris en charge. Une partie de cette diminution de l’activité pourrait être liée à l'impact du confinement (avec par exemple une baisse du stress professionnel), sans que cela d’une part ne puisse être quantifié, et ne soit d’autre part un facteur majoritaire.

Un retard de diagnostic et de prise en charge pour certaines pathologies – en particulier cardio-vasculaires – peut entraîner des conséquences graves, dont des séquelles irréversibles. Plus la prise en charge est tardive, plus les conséquences de l’infarctus sont importantes, avec des séquelles qui deviennent irréversibles faute de soins dans les 12 heures.

Les déplacements pour les soins et les traitements ne pouvant être différés ou effectués à distance sont autorisés pendant le confinement, et sont mêmes indispensables.

Des circuits de prise en charge dédiés pour les urgences hors Covid-19

Le système de santé est préparé, dans les Hauts-de-France comme ailleurs, à la prise en charge de patients atteints du covid-19, sans négliger la prise en charge d’autres pathologies urgentes.

Les services d’urgences des établissements sont organisés avec des locaux et des équipes dédiées aux urgences « habituelles », indépendamment de l’organisation liée au covid. Les patients peuvent ainsi y être accueillis de façon sécurisée, avec le respect des gestes barrières.

Les symptômes de l’infarctus

Le symptôme principal de l’infarctus est une douleur (ou sensation de pression) thoracique intense, qui débute brutalement, et dure plus de 20 minutes sans discontinuer. Cette douleur peut être accompagnée de douleurs  dans la mâchoire et les bras et de difficultés à respirer.

En cas de symptômes, faites le 15 pour être pris en charge dans les plus brefs délais