Hauts-de-France

Fortes chaleurs dans les Hauts-de-France

Actualité
Date de publication
Visuel
Un thermomètre d'extérieur
Crédit : Fotolia
Météo France prévoit de fortes chaleurs pour la journée du mardi 7 août et place la région en « vigilance jaune ». En conséquence, l’ARS Hauts-de-France active le niveau 2 « avertissement chaleur » du plan national canicule dans toute la région, ce jour.
Corps de texte

Dans ce cadre, l’ARS assure, aux côtés et en soutien des hôpitaux, un suivi quotidien de leur activité. L’Agence assure également un suivi des difficultés qui peuvent être remontées par les établissements et services médico-sociaux.

Les établissements de santé, les établissements et services médico-sociaux sont les premiers acteurs de la vigilance : ils prennent les mesures nécessaires pour assurer la prise en charge sécurisée des patients et anticiper d’éventuels pics d’activité. Plusieurs dispositifs complémentaires sont ainsi prévus et mobilisables, en plus des mesures préventives appliquées habituellement : renforts de personnels, déclenchement des dispositifs « hôpital en tension » ou même des plans d’urgence (plans blancs ou bleus), etc. Les établissements médico-sociaux (ex : EHPAD) s’attachent à protéger leurs résidents en accentuant leur vigilance quant à l’hydratation des résidents ou le confort thermique des locaux. 

Le plan national canicule

Tous les ans, le niveau de veille saisonnière du plan national canicule est déclenché du 1er juin au 15 septembre. 

Le plan national canicule, décliné localement par les ARS et les préfectures, s’articule autour de 4 niveaux correspondant aux niveaux de vigilance météorologique :

  • le « niveau 1 – veille saisonnière » - vert est activé chaque année du 1er juin au 15 septembre ;
  • le « niveau 2 - avertissement chaleur » répond au passage en jaune de la carte de vigilance météorologique. Si la situation le justifie, il permet la mise en œuvre de mesures graduées et la préparation à une montée en charge des mesures de gestion par les Agences Régionales de Santé (ARS) ;
  • le « niveau 3 - alerte canicule » répond au passage en orange sur la carte de vigilance météorologique. Il est déclenché par les préfets de département et implique des mesures de gestion renforcées;
  • le « niveau 4 - mobilisation maximale » répond au passage en rouge sur la carte de vigilance météorologique. Il est déclenché au niveau national par le Premier ministre sur avis du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de l‘intérieur, en cas de canicule intense et étendue sur une large partie du territoire associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire.

Conseils de prévention

L’ARS rappelle les conseils de prévention en cas de fortes chaleurs et canicule, en particulier aux personnes vulnérables : enfants, personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées, ou malades à domicile, personnes dépendantes. 

  • buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps au moins le visage et les avants bras plusieurs fois par jour ;
  • mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
  • évitez de sortir aux heures les plus chaudes ;
  • évitez les efforts physiques ;
  • maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Dans tous les cas, il convient d’éviter les efforts physiques, de rester le moins possible exposé à la chaleur, de ne pas rester en plein soleil et de préserver l’intérieur de son logement de la chaleur.

Travailleurs exposés à la chaleur, protégez votre santé

Certains facteurs liés à l’environnement et à la situation de travail peuvent augmenter les risques de malaises ou d’accidents (travailleurs du bâtiment, lieux exposés à des températures élevées, port de vêtement de protection…). . En période de fortes chaleurs, l’activité doit être organisée en conséquence (aménagements d’horaires, limitation ou report des activités susceptibles d’avoir un effet délétère sur la santé de leurs travailleurs : port de charge, exposition au soleil aux heures les plus chaudes, etc.). De l’eau potable fraîche doit être mise à disposition des travailleurs.

Hyponatrémie : recommandations pour les populations à risque.

A côté des risques de coup de chaleur ou de déshydratation mieux connus de tous, l’hyponatrémie (diminution de la concentration de sel dans le sang) représente une complication grave souvent méconnue.
Elle peut être parfois la conséquence d’un apport excessif d’eau par rapport au sodium (sel) ou d’un excès de perte de sel par rapport à l’élimination en eau. Elle peut être favorisée par l’âge, certaines maladies chroniques et certains traitements médicamenteux.

Les recommandations pour personnes à risques

  • Ne pas dépasser un apport de 1.5 litres d’eau par jour en plus d’aliments déjà riches en eau. 
  • Maintenir absolument une alimentation équilibrée et suffisante. 
  • Adapter les traitements médicamenteux.

Pour en savoir plus, clicquez ici

Plateforme Canicule