Forte circulation du virus dans le Pas-de-Calais : renforcement des dépistages et accélération de la vaccination

Communiqué de presse
Visuel
Le Pas-de-Calais connait ces derniers jours une accélération importante de la circulation du virus. Le taux d’incidence dans le département s’établit à 268,4 cas / 100 000 habitants, contre 180,5 le 31 janvier.
Corps de texte

Le Pas-de-Calais connait ces derniers jours une accélération importante de la circulation du virus. Le taux d’incidence dans le département s’établit à 268,4 cas / 100 000 habitants, contre 180,5 le 31 janvier. Cette circulation du virus est particulièrement marquée dans l’Artois et l’Audomarois avec des taux d’incidence qui dépassent les 350 cas / 100 000 habitants et approchent même les 500 dans certains secteurs.

Face à la dégradation de la situation, l’Agence régionale de santé et ses partenaires organisent des dépistages exceptionnels pour faciliter l’accès aux tests et déploient des doses de vaccins supplémentaires pour accélérer la campagne de vaccination dans le département.

2 jours de tests gratuits, sans rendez-vous et sans ordonnance, même sans symptôme

En complément de l’offre habituelle de tests, l’Agence régionale de santé et la ville de Saint-Omer organisent un dépistage exceptionnel avec pour objectif, dans le contexte épidémique actuel, de faciliter l’accès au test au plus près des lieux de vie ou de travail des habitants, et ainsi d’inciter le plus grand nombre à se faire dépister.  Ces tests sont accessibles gratuitement, sans rendez-vous et sans ordonnance, avec ou sans symptôme.

Saint-Omer

  • Lundi 22 et mardi 23 février de 9h à 17h, Salle Vauban, Allée des Glacis

Cette opération de dépistage sera menée par des médiateurs « Lutte anti-covid », afin d’allier dans un même temps et sur un même lieu sensibilisation, tests et contact tracing, et ainsi mettre en place les mesures d’isolement le plus rapidement possible pour éviter la propagation du virus. Les médiateurs proposeront ainsi aux participants :

  • Des tests antigéniques par prélèvement naso-pharyngé (dans le nez) pour l’ensemble des participants avec des résultats dans les 15 à 20 minutes ;
  • Un « contact tracing flash », sur place et immédiatement après le résultat du test antigénique pour l’ensemble des personnes positives. Cette intervention rapide permettra de mettre en place, sans attendre, l’ensemble des mesures d’isolement pour les personnes positives et celles identifiées comme cas contacts ;
  • Un accompagnement personnalisé pour conseiller les personnes dans l’application des mesures d’isolement, et dans l’application des gestes barrières au quotidien ;
  • Des tests RT-PCR, qui seront réalisés en cas de test antigénique positif, afin d’identifier la présence de variants, ainsi que pour les personnes qui présentent des symptômes de la Covid-19 mais pour lesquelles le résultat du test antigénique est négatif.

Un dépistage est par ailleurs en cours d’organisation pour la semaine prochaine à Ardres.

Se faire tester pour casser les chaînes de transmission

Cette campagne de dépistage exceptionnel a pour objectif d’identifier les porteurs du virus afin de mettre en place les mesures d’isolement et le contact tracing nécessaires pour casser les chaînes de transmission et ainsi freiner la circulation du virus.

Ce dépistage s’adresse à tous, y compris aux personnes qui ne présentent pas de symptôme de la maladie. En effet, nous pouvons tous être porteur du virus sans le savoir. Savoir si l’on a la Covid permet d’adopter les bons gestes pour protéger ses proches.

Les personnes qui ont fait un test dernièrement sont également invitées à participer au dépistage. Le test Covid permet uniquement de savoir si l’on est porteur du virus au moment où l’on fait le test. On peut ainsi être contaminé ou développer la maladie depuis le dernier test effectué.

8 000 doses de vaccin supplémentaires dans le Pas-de-Calais

L’ARS a par ailleurs pu allouer 8 000 doses de vaccin Moderna supplémentaires pour le Pas-de-Calais afin d’accélérer la campagne de vaccination auprès des publics prioritaires. 2 000 doses sont déployées dans un premier temps pour des vaccinations dès les prochains jours et 6 000 doses seront livrées début mars.

Ces doses de vaccin Moderna sera réparties dans les centres de vaccination du territoire afin d’accélérer  la vaccination des 75 ans et plus, en proposant notamment des rendez-vous aux personnes inscrites sur les listes d’attente.