Covid-19 : Une circulation active du variant britannique dans le dunkerquois et le gravelinois

Communiqué de presse
Visuel

Le dunkerquois et le gravelinois connaissent depuis plusieurs semaines une accélération préoccupante de la circulation de la Covid-19.

Corps de texte

Le dunkerquois et le gravelinois connaissent depuis plusieurs semaines une accélération préoccupante de la circulation de la Covid-19. Ainsi, les taux d’incidence sur la communauté urbaine de Dunkerque et la communauté de communes des Hauts-de-Flandre ont progressé rapidement et atteignent respectivement  485 et 424 cas / 100 000 hab. Le taux de positivité des tests y atteint 10%. L’Agence régionale de santé suit de très près l’évolution de la situation épidémique et sanitaire pour mettre en place les mesures de gestion adaptées. L’enjeu principal est notamment d’identifier le plus précocement possible chaque patient contaminé par une variante virale pour appliquer un isolement strict, rechercher, tester et isoler leurs personnes contacts et éviter la propagation des variantes du virus. Depuis mi-janvier et à la demande de l’ARS, il est ainsi procédé à une recherche systématique des variants pour l’ensemble des tests RT-PCR positifs sur le littoral. Les premiers résultats du criblage saisis par les laboratoires au fil de l’eau permettent ainsi d’estimer leur circulation. Les analyses effectuées sur les prélèvements réalisés hier et avant-hier par un laboratoire privé du territoire montrent ainsi que :

  • dans le dunkerquois : sur 1367 tests PCR réalisés, 172 tests étaient positifs dont 117 révélant la présence du variant britannique
  • dans le gravelinois : sur 305 tests PCR réalisés, 32 tests étaient positifs dont 17 révélant la présence du variant britannique

Santé publique France, en lien avec les centres nationaux de référence, définit en outre la stratégie de surveillance virologique, qui repose sur des enquêtes « flash » régulières. Elles consistent en un screening par RT-PCR ThermoFischer puis séquençage des virus isolés à partir de prélèvements traités. Les résultats de l’enquête Flash réalisée le 27 janvier ont apporté un premier éclairage régional sur le taux de circulation des variants, établi à 12,7% par la voie du criblage et 7,7% par la voie du séquençage.

Face à l’accélération préoccupante de la circulation du virus dans le dunkerquois, le gravelinois, et à la présence très marquée du variant anglais, une campagne exceptionnelle de dépistage est en cours d’organisation par l’ARS et ses partenaires dans plusieurs communes du secteur. Elle sera proposée à la population dans le courant de la semaine prochaine, en complément de l’offre de dépistage habituelle des laboratoires publics et privés. L’ARS déploiera par ailleurs sur ce territoire le nouveau dispositif des médiateurs de « lutte anti-covid », qui permet en un même lieu et au même moment de réaliser des tests, effectuer le contact tracing et délivrer des messages de prévention et de lutte contre la Covid.

L’ARS rappelle l’importance du respect immédiat de l’isolement par toute personne présentant des symptômes évocateurs, par tout cas confirmé de Covid19 et par toute personne contact d’un cas confirmé. L’agence demande également aux personnes dans l’attente du résultat de leurs tests, d’informer par anticipation leurs personnes contacts de manière à ce que ceux-ci puissent prendre des mesures de précaution. En cas de besoin, l’assurance maladie peut proposer aux personnes devant s’isoler d’être conseillées par un(e)infirmier(ère) se déplaçant à domicile. La cellule locale d’aide à l’isolement, basée en préfecture, peut également organiser la prise en charge de besoins matériels ou psychologiques. L’agence rappelle par ailleurs l’importance des gestes barrières et le risque accru de transmission du virus lors de regroupements familiaux ou entre amis, en particulier pendant la période traditionnelle des carnavals.