Covid-19 : mobilisation de 38 professionnels des Hauts-de-France en Martinique et en Guadeloupe

Communiqué de presse

L’Agence régionale de santé Hauts-de-France a réuni cet après-midi, via une conférence à distance, les responsables des centres hospitaliers et des fédérations de professionnels de santé de de la région en vue d’une mobilisation urgente de 30 professionnels des Hauts-de-France en Martinique et en Guadeloupe.

La situation est particulièrement critique aux Antilles avec des malades qui affluent dans les services de médecine et de réanimation déjà saturés, en Martinique comme en Guadeloupe. Avec des taux d’incidence très élevés et bien au-dessus de la moyenne nationale de 229 cas positifs sur 100 000 habitants (1166 cas positifs sur 100 000 habitants en Martinique et 1416 cas positifs sur 100 000 habitants) et un taux de vaccination de 17% contre 54.6 % de moyenne nationale, la situation est très alarmante.

Toutes les ressources humaines sur place sont totalement mobilisées et les Hauts-de-France, comme 9 autres régions, appellent à la mobilisation de ses professionnels de santé. Un collectif de 8 médecins (urgentistes, infectiologues, généralistes, de réanimation) et de 22 soignants (14 infirmiers, 5 aides-soignants et 3 manipulateurs radio) se rendra sur place, dès ce mardi 10 août, pour soutenir les équipes, pour une durée de 2 semaines. Il s’agira de professionnels des établissements publics et privés de santé mais aussi de professionnels libéraux.

Suite de l'appel à volontariat lancé le 8 août 

38 volontaires des Hauts-de-France ont rejoint ce 10 août 2021 les Antilles pour renforcer les équipes des établissements de santé de Guadeloupe et de Martinique.

L’ARS Hauts-de-France les remercie ainsi que tous les professionnels de santé qui se sont manifestés pour participer à cette mission de renfort.

Si une nouvelle mission de renfort devait être organisée, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle, les volontaires salariés des établissements publics et privés de santé seraient appelés à se manifester auprès de la direction de leur établissement et les volontaires professionnels de santé libéraux à contacter leur union régionale des professionnels de santé (URPS). Les listes des professionnels de santé volontaires ainsi constituées seraient ensuite transmises à l’ARS Hauts-de-France. 

Aller plus loin