Covid-19 : La campagne de vaccination s’intensifie dans les Hauts-de-France et se déploie auprès des professionnels de santé

Communiqué de presse
Visuel
Alors que la campagne de vaccination s'intensifie dans les Ehpad, elle se déploie auprès des professionnels de la santé de plus de 50 ans ou présentant un facteur de risque. 6 premiers centres de vaccination ouvrent cette semaine pour vacciner les professionnels volontaires.
Corps de texte

Comme annoncé la semaine dernière, 15 établissements - Ehpad ou unités de soins de longue durée - répartis sur l’ensemble de la région organisent cette semaine des séances de vaccination pour leurs résidents et personnels. Ce sont ainsi environ 750 nouvelles personnes, éligibles à la phase 1 de la stratégie vaccinale, qui bénéficieront de cette protection dans les Hauts-de-France. Le déploiement de cette phase 1 de la campagne de vaccination se poursuit dans les établissements accueillant des personnes âgées, au sein de tous les départements.

Près de 90.000 doses de vaccins disponibles dans la région la semaine prochaine

9.750 premières doses du vaccin Pzifer-BioNTech avaient été été livrées le 26 décembre pour la région et stockées au CHU de Lille. Un nouvel approvisionnement de 40.000 doses de vaccins est programmé cette semaine : 10.000 doses seront livrées au CHU de Lille et 5.000 doses dans chacun des 6 autres établissements disposant d’un congélateur de stockage. Pour rappel, il s’agit des centres hospitaliers de Saint-Quentin, Valenciennes, Beauvais, Arras, Calais et Amiens. 40.000 doses supplémentaires seront par ailleurs livrées la semaine prochaine, selon le même schéma logistique. Ce sont ainsi 89.750 doses qui auront été réceptionnées dans la région depuis le 26 décembre dernier.

Une accélération du calendrier de vaccination des professionnels de la santé

Le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a annoncé le 31 décembre un élargissement du public concerné par le déploiement des premiers vaccins, avec l’inclusion des professionnels de la santé de plus de 50 ans et/ou présentant des pathologies à risque, salariés des établissements de santé ou médico-social (professionnels du soin, personnels techniques, administratifs…) ou y exerçant en continu (prestataires de services, ambulanciers...), exerçant en libéral ou à domicile. Le ministre a par ailleurs indiqué ce jour que les pompiers et les aides à domicile étaient également éligibles à la vaccination, dans les mêmes conditions d’âge et/ou de pathologie.

Les établissements de santé et médico-sociaux, qu’ils soient publics ou privés, peuvent s’organiser en interne pour permettre à leur personnel concerné de se faire vacciner dès l’approvisionnement en doses de vaccin. Il peut par exemple s’agir d’un lieu fixe au sein de l’établissement, des locaux de médecine du travail ou même au sein des services, grâce à l’intervention d’équipes mobiles de vaccination. Ce 4 janvier, le CHU de Lille a ainsi pu commencer à vacciner ses premiers professionnels.

Des centres de vaccination adossés à des établissements hospitaliers seront par ailleurs ouverts dans chaque département de la région pour vacciner les autres professionnels concernés. Un premier centre de vaccination ouvre dès aujourd’hui au CHU de Lille. 2 à 3 centres de vaccination par département ouvriront dans les tous prochains jours. Ces centres permettront de réaliser la consultation pré-vaccinale et la vaccination dans la continuité, ou uniquement la vaccination lorsqu’une consultation a déjà été réalisée.

A ce jour, les centres de vaccination créés dans les Hauts-de-France sont situés : 

  • Au CHU de Lille, au sein du centre ambulatoire de maladies Infectieuses et de Prélèvements (CAMPI) de Loos. Ce centre de vaccination est ouvert depuis le 5 janvier.
  • Au centre hospitalier de Valenciennes. Il sera ouvert à compter du 6 janvier après-midi.
  • Au centre hospitalier Calais, au sein de la salle polyvalente de l’Ehpad la Roselière. Ce centre de vaccination accueille dans un premier temps les professionnels libéraux du territoire. Il sera ouvert à compter du 6 janvier
  • Au centre hospitalier d’Arras.  Il sera ouvert à compter du 6 janvier.
  • Au CHU d’Amiens, sur le site nord. Il sera ouvert à compter du 7 janvier. A noter qu’un site de vaccination exclusivement réservé aux professionnels du CHU sera par ailleurs ouvert à la même date sur le site sud de l’établissement. 
  • Au centre Hospitalier de Beauvais, sur le site de l’IFSI. Il sera ouvert à compter du 6 janvier.
  • Au centre hospitalier de Saint-Quentin. Il sera ouvert à compter du 6 janvier.