Hauts-de-France

Coronavirus Covid-19 : un accès simplifié à la téléconsultation Prédice en région Hauts-de-France

Actualité
Date de publication
Visuel
homme en téléconsultation avec son médecin
I Stock
Compte tenu du contexte sanitaire lié au Coronavirus, l’ARS Hauts-de-France accélère depuis début mars le déploiement du service de téléconsultation de Prédice, programme régional de e-santé. Dans un contexte d’épidémie, la téléconsultation permet de limiter le risque de transmission du virus et de simplifier l’accès des patients à une consultation.
Corps de texte

Un déploiement accéléré auprès des médecins de la région

Depuis le 4 mars, l’ARS Hauts-de-France accélère auprès des médecins généralistes et spécialistes de la région le déploiement du service de téléconsultation de Prédice*, programme régional de e-santé piloté par l’agence qui comprend un bouquet de services numériques de mise en relation, de coordination et de télémédecine.

Cohérente avec l’action gouvernementale, qui a assoupli les conditions de remboursement et d’accès à la téléconsultation dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, cette initiative répond à un double objectif : limiter les contacts physiques et les risques de transmission envers le médecin ou sa patientèle en salle d’attente, faciliter l’accès du malade à une consultation en évitant un déplacement au cabinet ou à l’hôpital.

Mené en collaboration avec l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) Médecins Libéraux, les établissements de santé, le Collectif SI MS Hauts-de-France (collectif systèmes d’information secteur médico-social) et le Groupement d’intérêt public (GIP) Sant& Numérique Hauts-de-France, ce déploiement massif connait une forte montée en charge : plus de 3 000 médecins de la région étaient inscrits au service le 25  mars, et le rythme d’actes de téléconsultation réalisés est en augmentation constante.

Les médecins des Hauts-de-France peuvent notamment effectuer des téléconsultations Prédice auprès des patients en situation de confinement car porteurs potentiels du virus et/ou en cas de suspicion de Coronavirus Covid-19. En cas de symptômes, le médecin peut alors proposer au patient une prise en charge adaptée (ordonnance, arrêt maladie, etc.) ou l’adresser vers un lieu de dépistage.

Un service étendu à d'autres professionnels de santé

Sur la base de ces premiers résultats encourageants, et face aux besoins liés à cette situation sanitaire exceptionnelle, l’ARS a étendu avec ses partenaires le bénéfice des services de télésanté du programme Prédice à d’autres professionnels de santé.

En collaboration avec l’URPS médecins et l’URPS infirmiers, un service de téléconsultation accompagnée a été ouvert. Il permet aux infirmiers, dotés d’un équipement de protection approprié, de pouvoir assister les patients lorsqu’une téléconsultation est réalisée par un médecin.

En lien avec l’URPS sages-femmes et le Conseil de l’ordre des sages-femmes, l’ARS Hauts-de-France rend aussi accessible dès à présent l’outil Prédice de télésanté aux sages-femmes pour réaliser des consultations à distance, en particulier pour assurer le suivi à domicile des femmes enceintes.

En collaboration avec l’URPS pharmaciens, l’ARS Hauts-de-France met également à disposition des officines de la région le module télésoin du programme Prédice. Les pharmaciens de la région pourront notamment conseiller à distance les patients atteints ou suspectés de Covid-19 dans la délivrance des médicaments.

Téléconsultation, mode d’emploi

Pour s’inscrire

Complétez le formulaire d'inscription médecins 

Complétez le formulaire d'inscription sages-femmes

Complétez le formulaire d'inscription pharmaciens

Un minimum d’équipements nécessaires

Pour les patients, le service de téléconsultation Prédice est accessible via smartphone, tablette ou par ordinateur (équipé de dispositif audio et vidéo) via une connexion internet haut débit ou 4G. Ce dispositif permet de couvrir une grande partie de la population des Hauts-de-France.

Le médecin quant à lui accède au service de téléconsultation via son ordinateur (PC ou Mac) équipé d’un dispositif vidéo (webcam) et audio (casque avec micro dans l’idéal), ainsi que d’une connexion internet haut débit.

Le déroulement de la téléconsultation

La téléconsultation est à l’initiative du médecin, qui la propose à son patient lors de la prise de rendez-vous. Le médecin adresse alors au patient un lien sécurisé sur lequel se connecter pour engager la téléconsultation. Selon les cas, le patient téléconsultant à domicile peut être accompagné par un professionnel de santé, par exemple un infirmier.

Découvrez en vidéo le déroulé de la téléconsultation Prédice 

Un règlement et un remboursement simplifiés

La téléconsultation Prédice permet au médecin de demander de façon sécurisée le paiement en ligne de la téléconsultation à son patient par carte bancaire.

A noter, certaines prises en charge ne nécessitent pas de règlement (notamment dans le cas de la pratique du tiers payant généralisé dans le secteur 1, de la prise en charge en téléconsultation de patient en ALD, etc.).

Pour les patients présentant les symptômes de l'infection ou reconnus atteints du covid-19, il n’y a plus de restriction à ce jour à la facturation de la téléconsultation

Des supports et formations ad hoc

En cas de besoin, un support en ligne et téléphonique est à la disposition des médecins pour les accompagner dans la prise en main de la solution et répondre à leurs questions. Par ailleurs, l’ARS Hauts de France, le GIP Sant& Numérique et l’URPS Médecins organiseront des webinaires pour présenter la télémédecine Prédice et répondre aux questions que cette pratique dans ce contexte particulier peut susciter.

Les situations dans lesquelles la téléconsultation est préconisée

  • Prise en charge de patients en situation de confinement car porteurs potentiels du virus et/ou en cas de suspicion de Coronavirus Covid19
  • Suivi d’un patient âgé et/ou fragile à domicile, en EHPAD ou autre structure médicosociale  
  • Téléconsultation au domicile du patient, ce dernier pouvant être accompagné par un professionnel de santé, par exemple un infirmier, etc.

 

Aller plus loin

Predice : un programme collectif

Co-financé et porté par l’ARS, le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Conseil Régional et les établissements, le programme Prédice est piloté par l’ARS Hauts-de-France avec l’appui du Groupement d’intérêt public (GIP) « Sant& Numérique Hauts-de-France », et se construit en partenariat avec l’Assurance Maladie.