Hauts-de-France

Contre la grippe, la meilleure des protections, c’est la vaccination

Communiqué de presse
Visuel
vaccin
Quelques jours après le lancement officiel de la campagne de vaccination, l’Assurance maladie et l’Agence régionale de santé reviennent sur le bilan de la campagne 2018-2019 en Hauts-de-France, rappellent les mesures de simplification d’accès à la vaccination et le rôle majeur des professionnels de santé pour la réussite de la politique vaccinale.
Corps de texte

Télécharger le KIT " Grippe tous concernés "pour inciter les professionnels de santé à se faire vacciner

Une couverture vaccinale encore insuffisante malgré une légère hausse enregistrée l’an dernier

Durant la saison 2018-2019, dans la région Hauts-de-France, la couverture vaccinale grippe dans l’ensemble de la population à risque (48,9%) était supérieure à la moyenne en France métropolitaine (47,2%). La couverture vaccinale variait de 44,7 % à 50,8 % selon les départements de la région. Chez les personnes de 65 ans et plus, la couverture vaccinale grippe était de 54% tandis qu’elle était de 33,3% chez les moins de 65 ans ciblés par les recommandations. Bien que la couverture vaccinale ait augmenté pour chacune des populations cibles, elle reste largement inférieure à l’objectif de 75% de couverture pour les personnes à risque.
Pour mémoire en région Hauts-de-France, l’épidémie 2018/19 a été tardive, courte et d’une intensité nettement  supérieure aux deux saisons précédentes. L’impact a été important en milieu hospitalier avec une augmentation des recours aux urgences en comparaison des années précédentes et un impact plutôt modéré des consultations SOS Médecins ou d’urgence en ville.
Toutes les classes d’âge ont été affectées mais les hospitalisations concernaient majoritairement les personnes âgées, chez qui la mortalité globale restait la plus importante.

Un accès à la vaccination simplifié

Dans le cadre de l’élargissement de l’offre vaccinale et de la simplification du parcours vaccinal la Haute Autorité de santé (HAS) s’est prononcée en faveur de l’harmonisation des compétences des différents professionnels de santé impliqués dans la vaccination contre la grippe (pharmaciens, infirmiers, sages-femmes).
Toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, qu’elles aient ou non déjà été vaccinées précédemment, peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie sur présentation de leur bon de prise en charge et se faire vacciner par le professionnel de leur choix : médecin, sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson), infirmier ou pharmacien volontaire. La vaccination des personnes majeures par les pharmaciens volontaires est généralisée sur tout le territoire à partir de cette campagne.
Parmi les mesures de simplification pour cette campagne, le calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2019 introduit la vaccination de l’entourage des personnes immunodéprimées par médecin, infirmier, pharmacien sans présentation d’un bon de prise en charge.

Après une expérimentation réussie, les pharmaciens d’officine toujours plus impliqués dans la vaccination contre la grippe saisonnière

Pour la campagne 2019-2020, l’ARS et ses partenaires ont poursuivi la sensibilisation des pharmaciens d’officines des Hauts-de-France à la pratique de la vaccination. En ce début de campagne, 90% des pharmacies des Hauts-de-France ont déclaré cette activité de vaccination auprès de l’ARS. Un chiffre en hausse par rapport à l’expérimentation menée l’année dernière, qui était déjà très bon : près de 80% des officines de pharmacie (soit un total de 1.621 officines) s’étaient en effet portées volontaires pour vacciner contre la grippe lors de la campagne 2018-2019. Cette forte implication des pharmaciens d’officine avait notamment permis de vacciner un plus grand nombre de primo vaccinants (près de 31.000 au total), lesquels sont traditionnellement difficiles à mobiliser. Au total, près de 120.000 vaccinations avaient été réalisées en officine dans la région pendant la campagne 2018-2019.

Les professionnels de santé des Hauts-de-France mobilisés pour la vaccination contre la grippe saisonnière

Acteurs majeurs de la vaccination, les professionnels de santé sont les relais indispensables pour la réussite de la politique vaccinale. Inciter les personnes fragiles à se faire vacciner fait partie de leurs missions. Il est également essentiel qu’ils se fassent eux même vacciner, afin de se protéger et de ne pas contribuer involontairement à la propagation de l’infection.
La dernière étude menée par Santé publique France1 montre que la couverture vaccinale des professionnels de santé reste insuffisante pour assurer la protection collective des plus fragiles. En effet, alors que la couverture vaccinale régionale contre la grippe saisonnière de la population à risque était de 49 % en 2018-2019, seuls 30% des professionnels de santé (toutes catégories confondues) travaillant en établissements de santé dans la région se sont fait vacciner. La moyenne est de 35% au niveau national. En Ehpad, ce taux est estimé à 41% pour la région, supérieur à la moyenne nationale mais restant insuffisant.
Dans ce contexte, l’ARS, l’Assurance Maladie, les Unions régionales des professionnels de santé et le Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins accompagnent les professionnels de santé dans cette démarche de vaccination en renouvelant la campagne régionale de sensibilisation «Grippe, tous concernés !». Elle s’adresse à tous les professionnels de santé, afin de les inciter à se faire vacciner contre la grippe saisonnière et à promouvoir la vaccination autour d’eux.