Hauts-de-France

Alerte canicule : les recommandations pour préserver votre santé

Article
Visuel
alerte canicule
Tous les départements de la région Hauts de France sont actuellement en vigilance rouge canicule. Pour préserver votre santé et celles de vos proches, et notamment celles des personnes les plus fragiles, les autorités sanitaires vous invitent à adopter les bons réflexes.
Corps de texte

Conseils pour tous

En période de canicule, quelques recommandations sont à suivre pour tous pour préserver sa santé

     - Boire de l'eau et manger en quantité suffisante
     - Ne pas faire d’efforts physiques intenses (sport, jardinage, bricolage)
     - Ne pas rester en plein soleil
     - Ne pas consommer d’alcool
     - Maintenir son habitation à l’abri de la chaleur
     - Porter des vêtements légers amples et clairs et un chapeau quand on est à l’extérieur
     - Etre vigilant pour les autres et soi-même
     - Prendre des nouvelles de son entourage
     - Dès que l’on se sent mal, le signaler

reflexes Canicule

Soyez attentifs aux signaux d'alerte

canicule, quels sont les signaux d'alerte ? crampe, fatigue inabituelle, maux de tête, fièvre supérieure à 38°, vertiges ou nausées, propos incohérents

Certaines personnes sont plus exposées aux risques et complications liés à la chaleur et demandent donc une surveillance particulière :

  • les nourrissons et les enfants (surtout de moins de 4 ans) ;
  • les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • les travailleurs manuels exerçant à l'extérieur
    Soyez vigilants pour vos collègues et vous-même. Buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Protégez votre peau du soleil, et si vous vous sentez mal, signalez-le rapidement.
  • les personnes pratiquant du sport en plein air (éviter l’activité physique aux heures les plus chaudes de la journée) ;

  • les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aigües au moment de la vague de chaleur ;

  • les personnes isolées, en situation de précarité et sans abri.

Il est important de s'organiser avec sa famille et ses voisins pour rester en contact tous les jours avec les personnes âgées, isolées ou fragiles. Ce geste d'aide mutuelle peut s'avérer décisif.

Les personnes âgées, isolées ou handicapées peuvent se faire connaître auprès de leur mairie pour figurer sur leur registre afin que des équipes d’aide et de secours puissent leur venir en aide en cas de vagues de fortes chaleurs.

Quelques conseils utiles aux personnes fragiles et à leurs proches

  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais)
  • Buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras)plusieurs fois par jour
  • Passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, musée, bibliothèque municipale, supermarché...)
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide
  • Demandez conseil à votre médecin traitanttout particulièrement en cas de maladie chronique ou de traitement médicamenteux régulier

Une attention particulière doit être portée aux enfants 

 

Canicule enfant

En cette période de vacances d'été et de longs trajets, quelques recommandations si vous devez prendre la route :

  • Évitez de circuler aux heures les plus chaudes et faites des pauses plus fréquentes qu’habituellement, à l’ombre ou dans des lieux frais ;
  • Ne laissez jamais les enfants seuls ou sans surveillance dans la voiture.
fortes chaleurs comportement en voiture

 Pour tous vos déplacements (route, train…) :

  • Soyez particulièrement vigilant avec les personnes fragiles ou âgées ;
  • Emportez des quantités d’eau suffisantes et buvez (ou donnez à boire) régulièrement de l’eau. N’hésitez pas à utiliser les points d’eau ou les fontaines à eau disponibles dans les gares ou sur les aires d’autoroute ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour, par exemple à l’aide d’un brumisateur ;
  • Pour le voyage, il est recommandé de se vêtir légèrement en préférant des vêtements amples, légers, de couleur claire.

 Si vous voyez une personne victime d’un malaise, appelez immédiatement le 15.

Travailler sous de forte chaleurs, quellesprécautions prendre ? Boire beaoucoup d'eau plusieur fois par jour, être vigilant pour ses collègues et soi même, protéger sa peau et sa tête du soleil, signalez-le lorsque vous vous sentez mal
Noyades liées à la chaleur
Les risques de noyade chez les enfants

 

Il peut y avoir des épisodes de pollution associés aux vagues de chaleur. l'infographie du ministère chargé de la santé vous renseigne :

Pollution à l'ozone
Plateforme Canicule

Dans le cadre, de l’activation du niveau 3 du plan canicule l’ARS Hauts-de-France renforce son dispositif de veille sanitaire et d’astreinte. Elle accompagne les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région à travers des échanges quotidiens.

Rappel des conseils de prévention

A chaque activation du niveau 3 du plan canicule, l’ARS rappelle les conseils de prévention et les bonnes pratiques à adopter aux établissements de santé et médico-sociaux, ainsi qu’aux acteurs de l’hospitalisation à domicile (HAD) et des soins de suite et de réadaptation (SSR).

Elle s’assure en particulier que l’information est bien détenue par les structures qui accueillent les personnes les plus fragiles, personnes âgées, nourrissons, personnes en situation de handicap ; ainsi que par les opérateurs et associations qui interviennent auprès de personnes sans domicile fixe.

S’assurer de la capacité des établissements à faire face à d’éventuelles difficultés

L’ARS interroge les établissements de santé sur leur capacité de mise en place de différentes actions comme la mobilisation de personnels supplémentaires, l’ouverture de lits supplémentaires et la limitation de la programmation d’activités non-urgentes. Elle intervient en aide aux établissements, sanitaires comme médico-sociaux, qui connaissent des difficultés particulières.

Veille renforcée de l’activité non-programmée

Pendant les périodes de canicule l’ARS renforce ses moyens de veille sanitaire. Cette veille concerne aussi bien l’activité pré-hospitalière, tels les appels traités par le SAMU, que l’activité des Services d’accueil des urgences (SAU) avec une attention toute particulière pour le suivi des admissions des personnes âgées de plus de 75 ans et des admissions pour pathologies en lien avec la chaleur (hyperthermie, déshydratation, coup de soleil).

Elle mobilise par ailleurs les ordres médicaux qui s’assurent de l’effectivité de la permanence des soins auprès de la médecine de ville.

Rappel des mesures du plan bleu aux établissements médico-sociaux

L’ARS rappelle aux gestionnaires de l’ensemble des établissements et services accompagnant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap  de prévoir la mise en place de mesures de prévention du plan bleu, dont l’ouverture des pièces rafraichies des EHPAD aux personnes fragiles non résidentes de l’établissement, de vigilance à l’égard de l’isolement des personnes âgées, ainsi qu’une coopération renforcée avec leur établissement de santé de référence.

L’ARS peut exceptionnellement accompagner les établissements si la durée de la période caniculaire devait entraîner l’épuisement des stocks constitués pour l’hydratation des résidents et nécessiter le rappel de personnels.

Suivi de la qualité de l’eau

Pendant les périodes de canicule, les équipes santé-environnement de l’ARS assurent un suivi renforcé de la qualité de l’eau destinée à la consommation, afin de prévenir toute dégradation.