Hauts-de-France

Addictions dans les Hauts-de-France : portrait de territoire

Article
Visuel
substances addictives
Il propose un état des lieux des consommations de substances psychoactives et de l’offre médicosociale dans le champ des addictions observées en Hauts-de-France. Il a été réalisé par l’OFDT sur financement de l’ARS et s’appuie sur l’ensemble des sources disponibles : rapports d’activité annuels des CSAPA, CAARUD, CJC, enquêtes auprès des professionnels de ces structures et en population générale.
Corps de texte

L’objectif de ce portrait de territoire est de favoriser une meilleure connaissance des spécificités des Hauts-de-France en ce qui concerne les consommations de drogues, les prises en charge des usagers par les structures médico-sociales spécialisées en addictologie implantées sur son territoire et les conséquences liées aux consommations de drogues.

Le portrait de territoire se compose de trois parties distinctes qui relèvent de domaines d’observation différents. Dans une première partie, les données épidémiologiques des enquêtes en population générale ESCAPAD et Baromètre santé sont analysées à l’échelle régionale. Des comparaisons entre les niveaux d’usage mesurés dans la région Hauts-de-France et sur le reste du territoire sont établies à l’adolescence (17 ans) et à l’âge adulte (18-75 ans).

La deuxième partie est consacrée aux dispositifs médico-sociaux présents sur le territoire : les Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), les Consultations jeunes consommateurs (CJC) et les Centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques pour les usagers de drogues (CAARUD).

L’implantation et l’activité des structures sont d’abord décrites avant de caractériser le profil des populations reçues.

La troisième partie s’intéresse aux conséquences sociales et sanitaires des usages de drogues à travers des sources de données externes aux dispositifs médico-sociaux et aux enquêtes : données de ventes des produits, accidents, interpellations, etc.

Les éléments saillants sont soulignés et discutés à la fin du document.