Activation du Plan blanc dans l’ensemble des établissements de santé de la métropole européenne de Lille (MEL)

Communiqué de presse
Visuel
Face à la montée de la pression épidémique sur les lits de réanimation (au 22/10, 48% des capacités sont occupées par des patients Covid sur la MEL) et d’hospitalisation conventionnelle, l’ARS Hauts-de-France a demandé à tous les établissements de santé de la métropole européenne de Lille d’activer leur Plan blanc à compter d’aujourd’hui.
Corps de texte

Le taux d'incidence, la tension sur les lits de réanimation, les lits d’hospitalisation conventionnelle et les ressources humaines s’accentuent de jour en jour dans la MEL. Face à la dégradation de la situation et pour permettre aux établissements de santé de mobiliser les ressources nécessaires, l’ARS Hauts-de-France a demandé ce matin aux directeurs des établissements de santé publics et privés du territoire de déclencher leur Plan blanc. Il leur donne la possibilité de prendre les mesures de gestion adaptées au sein de leur établissement, notamment d’engager plus massivement des déprogrammations selon la doctrine régionale élaborée avec l’ensemble des acteurs hospitaliers ; de réaffecter du personnel au sein des établissements, voire de rappeler du personnel lorsque les renforts ne sont pas suffisants.

Pour rappel, la MEL connait depuis plusieurs jours et semaines une augmentation rapide et très significative du nombre de cas de Covid-19, avec au 21/10 un taux d’incidence de 705,5 et un taux de positivité de 18,2 (période du 12 au 18/10). Cette dynamique va continuer à se traduire dans les prochaines semaines par une augmentation des patients en réanimation. Le nombre de personnes COVID en réanimation et soins intensifs dans le Nord est ainsi passé de 85 personnes le 12/10 à 145 le 21/10. L’impact en hospitalisation conventionnelle demeure également important, avec 517 patients hospitalisés pour COVID dans le Nord le 21/10 contre  267 le 9 octobre.

Dès le 9 octobre, l’ARS Hauts-de-France avait demandé aux hôpitaux les plus en tension de préparer des premières mesures de déprogrammation de façon progressive et sélective (consultez le communiqué de presse ici). Hier, l’ARS a demandé aux établissements d’armer en matériel et personnel 96 lits supplémentaires de réanimation sur l’ensemble de la région (consultez le communiqué de presse ici).