Hauts-de-France

1,3 million de fumeurs dans les Hauts-de-France _ Le tabagisme, une priorité forte du Projet régional de santé

Communiqué de presse
Visuel
Cigarettes
En Hauts de France, 1,3 millions de personnes fument quotidiennement. Le tabac est la 1ère cause évitable de mortalité : 20% des cancers sont dus au tabac, soit 6 500 personnes qui pourraient éviter la maladie chaque année.
L’ARS des Hauts-de-France a fait de la lutte contre le tabagisme une priorité forte du projet régional de santé.
Corps de texte

Les points clés du tabagisme pour les Hauts-de-France en 2017

  • Un nombre de fumeurs quotidien élevé, très lié au contexte socio-économique défavorable de la région : la région Hauts-de-France (HDF) compte 1,3 millions de fumeurs quotidiens âgés de 18 à 75 ans et figure au 2ème rang des régions où le tabagisme est le plus fréquent avec 30,5% de fumeurs. Le tabagisme est plus fréquent chez les hommes, les personnes à faible niveau de revenu et les moins diplômés.
  • Une plus forte consommation de tabac chez les femmes enceintes : en 2016, le nombre de fumeuses au 3ème trimestre de grossesse était de 23,1%, supérieur de 20% à la moyenne nationale (16,2%).
  • Moins de fumeurs chez les jeunes mais une consommation plus intensive : le nombre de fumeurs chez les jeunes de 17 ans est plus faible que dans les autres régions avec 23,7% de fumeurs quotidiens. Cependant, le nombre de fumeurs intensifs (plus de 10 cigarettes par jour) est plus élevé.
  • Une consommation plus intensive et une plus forte dépendance : 74,4% des fumeurs quotidiens fument de façon intensive, soit bien plus qu’en France (66,8%). La proportion de fumeurs avec une forte dépendance est beaucoup plus élevée (23,9% contre 14,4%).
  • Un impact sur la santé très important chez les hommes: entre 2013 et 2015, le taux de mortalité par cancer du poumon, cardiopathie ischémique et BPCO (broncho pneumopathie chronique obstructive) était supérieur de 20% à la moyenne nationale.

La lutte contre le tabagisme est une priorité dans notre région

Le Projet régional de santé des Hauts De France 2018-2027 fait de la lutte contre le tabac une priorité de la politique de prévention menée par l’ARS, en concentrant son soutien sur des territoires particulièrement touchés, le bassin minier et la Sambre Avesnois Thiérache. En synthèse : 

Aider les fumeurs à s’arrêter

  • #Moi(s) sans tabac : 26 000 personnes se sont inscrites en novembre 2018, et ont été accompagnées pendant 30 jours dans l’arrêt au tabac
  •  L’ARS soutient les établissements de santé, maternités, structures pour personnes en situation de handicap dans l’accompagnement des usagers et de leur famille : soutien au sevrage tabagique systématiquement proposé, accompagnement pendant 18 mois dans les maternités. 

Protéger les jeunes et éviter l’entrée dans le tabagisme

L’âge moyen de la première cigarette est de 14,4 ans. La prévention doit donc commencer dès l’enfance, à l’école, dans les structures d’accueil et de loisirs….. L'enjeu est de développer les compétences psycho-sociales des jeunes (notamment «savoir dire non») et de les inciter à adopter des comportements favorables à leur santé.